www.media-web.fr

Football : Les Canaris enterrent presque les rêves européens de l’OM

Les Canaris enterrent presque les rêves européens de l’OM
En ne prenant qu’un point à la Beaujoire, la coupe d’Europe s’éloigne pour les joueurs de José Anigo, (6e avec 53 points). De leur côté, les hommes de Michel Der Zakarian poursuivent leur bonne dynamique de fin de saison (10e avec 44 points).
L'entrée des joueurs sur la pelouse
L'entrée des joueurs sur la pelouse

Mieux valait anticiper vendredi soir pour se rendre au stade, compte tenu des vacances scolaires de la Zone A, des sorties de bureau et des traditionnels départs en week-end. Ajoutez à cela les 36 000 spectateurs qui se sont rués dans les travées de la Beaujoire, et vous obteniez un joyeux boxon aux abords de l’enceinte des Canaris.

Favet Neptunus Eunti

Superbe tifo de la Tribune Loire,
Superbe tifo de la Tribune Loire,

Mais le public en eut pour son temps, et son argent. Dans une ambiance une nouvelle fois exceptionnelle, la Tribune Loire a encore fait le show, déployant un superbe tifo rendant hommage à Neptune (Favet Neptunus Eunti : Neptune favorisent ceux qui osent/voyagent, devise de la cité des ducs). Le match démarrait sur un bon rythme, et les 1 300 supporters marseillais donnaient également de la voix. Et, à la demi-heure de jeu, Thauvin le mal aimé ouvrait le score pour l’OM, décochant une belle frappe du gauche que Riou ne pouvait qu’accompagner du regard dans ses filets. Nantes se devait de réagir rapidement, sous peine de s’incliner une nouvelle fois face à un gros du championnat. Décomplexés (le maintien est acquis, sauf un incroyable concours de circonstance), tentaient, sans toutefois inquiéter les coéquipiers de Dimitri Payet, qui effectuait son retour dans son club formateur. Marseille regagnait toutefois les vestiaires avec un avantage logique.

Nantes se rebiffe

Serge Gakpé fête son but égalisateur
Serge Gakpé fête son but égalisateur

Le scénario du match allait s’inverser lors du second acte. N’ayant qu’un but d’avance, l’OM s’exposait à un retour des Canaris. Chose faite à la 64e minute, lorsque le meilleur technicien nantais, Serge Gakpé, décrochait une belle frappe du gauche, légèrement flottante. Trop au goût de Steve Mandanda, gardien N°2 de l’équipe de France, pas exempt de tout reproche sur le coup.
Avec le soutien du public, harangué par Michel Der Zakarian (visiblement bien remis de ses douleurs de hanche), les Nantais poussaient. Le match se débridait totalement, offrant des situations aux deux équipes. Si Veretout n’avait pas croqué à l’entrée du temps additionnel, le FCN aurait pu enfin s’offrir le scalp de Phocéens bien mal embarqués dans leur course à l’Europe. Mention bien toutefois pour les Canaris.

26/04/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Le SCO d'Angers de nouveau en ligue 1 »
Article suivant : « Le FC Nantes fait perdre le Nord à Valenciennes »

Vos commentaires

#1 - Le 28 avril 2014 à 12h10 par Kossomine, Bordeaux
Pas tout à fait d'accord avec : "que Riou ne pouvait qu’accompagner du regard dans ses filets", puisque Riou s'est très bien détendu sur la frappe, jusqu'à effleurer le ballon. Riou a fait un bon match en sortant un superbe arrêt décisif en milieu de match. Il faut le souligner.
Sinon bon article.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter