www.media-web.fr

Football : encore une Coupe du Monde

Tout semblait perdu pour l'équipe de France, après une fessée reçue la semaine dernière par l'Ukraine, le match retour s'annonçait plutôt mal selon les spécialistes, soit au moins neuf Français sur dix.

Il fallait qualifier l'équipe de France, de peine, sans gloire mais le bac même obtenu au rattrapage, c'est le bac. On avait récupéré les gars du bus, qui ne voulaient pas jouer, les malpolis, qui insultaient, qui nous avaient collé la honte devant le monde entier il y a presque quatre ans, ceux dont on nous avait dit que plus jamais, ils ne représenteraient leur pays après l'affront qu'ils lui avaient fait. Comme si des footballeurs prêts à courir devant des caméras pour des salaires astronomiques, il n'y en avait pas d'autres. Enfin bon, c'est un métier de sélectionner, si ceux-là ont été retenus, c'est que les autres sont pires. Après la semaine dernière les carottes paraissaient cuites et le modeste Didier Deschamps, toujours modérément optimiste pouvait chanter dans sa meilleure tonalité, l'humilité : on ferait au mieux, ça ne serait pas facile… Par ailleurs, les bons conseils toujours comiques se servaient comme d'habitude par paquets de douze : « il fallait marquer des buts, pas en encaisser etc.. »  et « revenir au fondamentaux » particulièrement à la mode.

 

Rien à foot

Alors les quelques perdus dans la masse qui pourraient supporter le foot si c'était un sport normal, pas une religion de fanatiques, se prenaient à y croire : ils allaient peut-être avoir une année 2014 presque tranquille. Déjà qu'on va les bassiner jusqu'en avril avec les municipales, avec un peu de chance, ils échapperaient au foot envahissant leur vie pendant des semaines. En effet, si l'équipe de France ne jouait pas, tout de suite les médias seraient plus calmes. D'accord, les retombées économiques, les pertes pour les entreprises qui auraient fait le mauvais pari, d'accord le pays pas représenté, , et alors ? Représenté comme la dernière fois ? Merci bien ! Et puis avec le décalage horaire, ce serait tout confort. Ces hérétiques apprécieraient à l'occasion quelques beaux matches en différé avec le beau-père, histoire de soigner les relations familiales, à peu de frais pour une fois.
Mais avec ces Ukrainiens qui se débrouillaient pour déserter le terrain, jouant à dix contre onze, et pousser la politesse jusqu'à marquer contre leur camp, c'était râpé. Les Bleus s'étaient mis à courir et s'intéressaient au ballon. Ils n'avaient pas voulu descendre du bus, mais ils voulaient prendre l'avion.
Tant pis, pour les « non footballement corrects », il leur faudra endurer, comme tous les quatre ans, les interminables commentaires, les insupportables pronostics, parce que le foot c'est comme la fumée de tabac, ceux qui ne pratiquent pas subissent. Et c'est injuste, surtout quand une qualification est due à l'adversaire ou à la main de Thierry...On entendra parler « d'exploit » demain, les Bleus nuls la semaine dernière seront « héroïques ».
Mais, « puisque c'est le jeu », si les Bleus sont décidés à jouer chaque partie comme celle qui a sauvé leur peau, même les nonaficionados les regarderont. Ils verront peut-être plus que la fin des matches qu'ils s'infligent, pour ne pas avoir l'air trop idiot le lendemain, à la machine à café.
En attendant, ils devront subir les pronostics avant le tirage au sort... le 6 décembre, «si on tombe sur ... et que .. tombe sur..., et que ...»
Une victoire alors, car même ceux qui n'en ont « rien à foot » se souviennent que pendant quelques semaines en 98, tout le pays était de bonne humeur.


 

Auteur : LY | 20/11/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Manuel VALLS arrestations en Corse: "il ne peut pas y avoir d'impunité" »
Article suivant : « Le tohu-bohu de l'enseignement de l'histoire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter