www.media-web.fr

Elizabeth Badinter et le port volontaire du voile intégral

Elizabeth Badinter écrivait il y a quatre ans une bien belle lettre aux femmes qui décident de porter le voile intégral. Toujours d'actualité.

« Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l’un, pachtoune (Afghanistan/Pakistan) pour l’autre, allez-vous continuer à cacher l’intégralité de votre visage ?
Ainsi dissimulée au regard d’autrui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscitez la défiance et la peur, des enfants comme des adultes. Sommes-nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu’à la connivence d’un sourire ?
Dans une démocratie moderne, où l’on tente d’instaurer transparence et égalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n’est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres.
Alors je m’interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble, ce qui fait tant souffrir nombre de femmes là- bas ?
En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l’offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos soeurs opprimées qui, elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez. C’est aujourd’hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuses de pouvoir en changer. Elles ne le peuvent pas… Pensez-y ».

Publiée par le Nouvel observateur


 

24/07/2013 | 24 commentaires
Article précédent : « Médiapart : Nous avons le droit de savoir »
Article suivant : « Propos de Bourdouleix sur les gens du voyage: nouvelles réactions politiques »

Vos commentaires

#1 - Le 14 septembre 2013 à 10h20 par Guy Chicoine, QuÉbec, Qc
Merci madame. Vous exprimez clairement votre position avec laquelle je suis très à l'aise.
#2 - Le 28 novembre 2013 à 10h21 par Pericard- NOUVIAN, Poitiers
Je suis décontenancée de voir une étude statistique où 83% des gens se disent choqués par l éventualité d une condamnation pour port du voile au travail , moi non : c est un principe républicain qu il faut faire respecter, vous avez parfaitement raison. Les anglais disent "when you go to Rome, do as the romans do" . C est exactement ça. Je suis dans un pays où je veux voir sourire mes sœurs de quelque origine ou confession qu elles soient.
#3 - Le 30 novembre 2013 à 08h49 par UMPHilare
"A Rome fais comme les romains" n'a rien d'anglais!
on attribue ce conseil à saint Ambroise, évêque de Milan, en réponse au jeune rhéteur Augustin de Thagaste, le futur saint Augustin, qui l'interrogeait sur le jour canonique du repos hebdomadaire (ou du jeûne) censé être voulu par Dieu. Devant le dilemme 'le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome ?' Ambroise aurait répondu 'A Rome, fais comme les Romains'
#4 - Le 28 juin 2014 à 10h32 par plectrude bonnefoi
En france fait comme les français? ...
Sérieusement. D'une manière plus simple d'expliquer même si le fait n'a pas grand rapport. Le fond en a : Des femmes se battente et rêvent de liberté dans ces pays où il y a peu d'espoir. Et elles se battent, et meurent pour que leurs enfant ne subissent pas ça, pour que le monde devienne plus libre. Et en france, nous avons à faire à des individu qui parfois ne sont même pas nés sur le sol afghan, arabe, peu importe, et se sentent investis d'un pseudo message à transmettre (qu'ils ne comprennent pas eux même fondamentalement). L'important est de voir plus loin que les mots, et surtout plus loin qu'une entité mythique, ou politique (de vie). Les us et coutumes servent aussi à cadrer les individus et c'est bien dommage. Alors ouais c'est comme si Dédé refusait ses 5 semaines de congés payés par ans. A moindre échelle, des gens se sont battus pour ça... et ça ça alarme plus de français que la liberté elle même, dont sont privées certaines ethnies.
Alors oui chacun sa merde, mais qu'un individu affiche le niqab en france si nous devrions appliquer ses règles et les retourner contre lui pour transgression de la liberté (et non de la "laïcité" (parce que ça c'est trop facile, prenons un principe fondamentale ça ira déjà bien mieux parce que cette "laïcité se retourne à chaque fois contre son envoyeur") ne devraient-ils pas être punis ? A méditer, parce que c'est pas parce qu'on pense être toujours dans le vrai et dans le bon mouvement de pensée qu'on gagne en autonomie et liberté. Il faut savoir ne pas être esclave d'une intégrité erronée... Chaque combat pour la liberté a eu un prix. On ne peut sauver tout le monde en permanence. Arrêtons d'avoir peur des idées qui nous paraissent insupportables... Tout individu ne peut s'adapter, et non si tu ne peux, barre toi.
#5 - Le 04 juillet 2014 à 20h43 par Leblanc Emmanuèle, Grenoble.
je trouve un peu fatigantes toutes ces tergiversations sur le port du niqab, voile versus laïcité, refus du contact ou condition féminine. Dans la Venise des Doges même problème : la liberté ou non de porter du masque. Après X mois de tregiversations le port dumasque fut interdit (sauf pdt le Carnaval) car trop de criminels se cachaient ainsi. le problème essentiellement réside avant tout dans l'anonymat sur la voie publique !Qui se cache derrière cet accoutrement ? Comment donnerais-je le signalement d'un agresseur ? A quoi serviraient les caméras de surveillance ? Qui rentre dans mon magasin ? qui vient chercher la petite à l'école ? Qui, derrière ce voile intégral me fait une piqûre à l'hôpital ???? le problème majeur est l'anonymat. je suis surprise qu'Amnistie internationale soit outrée de l'interdiction promulguée.
#6 - Le 12 octobre 2014 à 14h03 par regaux, Lyon
Madame, Merci nous avons encore une grand besoin de femme comme vous!! car la liberté, la laicité vascillent dangereusement sous les coups l'islam a outrance ces jeunes femmes voilées n'ont plus aucune retenu, Si c'est ce que malheureusement, elles croient etre la liberté,c'est malheureux pour toutes les femmes. nous nous sommes démenées, pour LA liberté.Et voilà que certaines veulent nous enfermer!.
#7 - Le 22 octobre 2014 à 15h03 par visior64
Il me souvient d'un temps que beaucoup n'ont pas connu : celui de la séparation des sexes à l'école. Il y avait l'école des filles et l'école des garçons. Puis est venue l'école mixte et ça a à peu près coïncidé, chez nous, avec la démocratisation de la femme au travail, de la liberté de la femme, de la légalisation de l'avortement, de l'arrivée de la pilule. De fait, aujourd'hui, toute jeune fille en âge de sortir prend pour un dû quelque chose que ma mère n'a pas connu : la liberté de sortir sans chaperon, d'avoir une relation amoureuse sans forcément penser mariage et sans avoir à se cacher, ni avoir peur d'avoir un enfant, pouvoir disposer de son propre revenu sans avoir besoin d'en référer à son mari d'abord, ...

Je fréquente beaucoup de nationalités et de religions différentes, et ça ne me pose pas de problème, tant que mes propres principes ne sont pas menacés. Or, là, j'ai un peu l'impression de ne plus être chez moi dans mon propre pays, un pays pour lequel mes ancêtres se sont battus. C'est ce qu'il se passe un peu partout en Europe : les gens sentent la menace sourde d'une "nouvelle" religion (bien plus jeune que la nôtre) qui entre en période "d'évangélisation". Or, cette religion, à nos yeux, est liberticide pour les femmes, et pour tous ces droits que "nous", femmes d'Europe, avons très chèrement acquis, sans avoir encore réussi à avoir tout ce que nous souhaiterions; les mentalités n'évoluent hélas pas aussi rapidement que les lois sont votées. Il serait alors très malvenu que certaines, sous prétexte de la liberté de religion, se mettent à grignoter notre château de cartes encore en construction alors que tant de gens en sont encore restés avec la morale de l'époque d'avant.

A suivre...
#8 - Le 22 octobre 2014 à 15h03 par visior64
Suite...

Certes, je concède à tout un chacun le droit à une religion, mais nulle part il n'est question de niqab ou de burka dans cette religion-là : il est question d'un foulard qui cache la chevelure, de façon à ne pas induire les hommes en tentation. Comme si les hommes allaient s'arrêter à un simple foulard... Et si vous regardez ce qui est en train de se passer en Iran, Irak et d'autres pays, vous noterez une forte radicalisation des hommes et des femmes d'âge mûr contre les jeunes femmes qui elles, justement, chercheraient plutôt à s'émanciper des contraintes vestimentaires qu'on leur impose. Cette radicalisation se manifeste de la plus abjecte des façons : de l'acide sur le visage et le corps, comme pour dire "tu voulais te montrer ? et bien maintenant tu vas vouloir te cacher !".
#9 - Le 08 novembre 2014 à 10h38 par MarieJJJ, Villefontaine
Oulàlà !
qui a dit qu'une personne qui porte le voile intégral allait nuire à la liberté d'une autre ou lui imposer de le porter également ??? Allons, assumez donc votre part de racisme, c'est aussi une liberté de ne pas aimer son prochain tel qu'il est. Il n'est de délit que si vous lui faites du mal, mais vous pouvez le détestez. Par contre, vous ne pouvez pas lui interdire de porter le voile intégral. c'est comme ça, faudra vous y faire. Et tout le monde sait qu'en france, les français sont durs à évoluer en mentalité !
Les petites afghanes et autres filles de pays dits autoritaires et c'est souvent un euphémisme, n'ont jamais demandé à ce qu'on ôte la possibilité à d'autres femmes de porter le voile intégral. Elles font preuve de plus de tolérance, de respect des libertés individuelles que ceux qui voudraient qu'il en soit autrement ! Magnifique leçon. Ce que dit Emanuele est cependant vrai, " il faut pouvoir montrer patte blanche" en certaine circonstances. Mais les débats refusent de s'orienter en ce sens. Parce que nous sommes dans le rejet pur et simple. C'est Elisabeth Badinter qui rejette, non pas ces femmes qu'on critique. Le regard est le miroir de l'âme, et le regard est découvert. On peut aisément voir qu'une personne sourit dans son regard surtout quand il est sincère. Mais c'est trop demandé à une france qui ne veut pas changer et cherche des boucs émissaires à divers malheurs. Déshabiller Pierre pour habiller Paul, est cela que vous nommer Liberté ? Bien sûr qu'à cela Amnesty internationale dit non ! Parce que la Liberté, elle ne l'accorde pas juste à quelques uns, mais véritablement à tous. C'est jamais facile d'entendre des vérités, mais c'est toujours utile. Sans illusion, je sais que je n'obtiendra ici aucun assentiment, peu imorte. Figurez vous que je suis de ceux qui mouraient réellement pour la liberté, la vraie, celle qui fait que certains peuvent également en toute liberté dire non et faire leur propres choix.
#10 - Le 08 novembre 2014 à 10h53 par MarieJJJ, Villefontaine
J'ajouterai, que c'est malheureusement en la diabolisant, " cette religion" qui vous saute tant aux yeux, que vous lui donnez aux yeux de vos enfants une telle importance. En réalité, elle n'en a pas tant que cela dans le sens où elle est difficile! Ce ne devrait pas être si simple d'y entrer. Mais on lui donne une tout autre dimension, en la regardant uniquement sous un angle tout en occultant un autre. Les jeunes, perdus, en manque de repère, peuvent ainsi, malheureusement, se dire qu'en se donnant toute la peine qu'elle recquiert, ils récolteront énormément d'attention !! la vôtre ! et peu importe que vos mots soient durs ou tendres ! ils existent enfin et cela ils ne l'avaient pas. Cessons de diaboliser. Laissons la être juste ce qu'elle est. Elle redeviendra pâle, et discrète et cessera je l'espère d'être mal clonée et de permettre en son nom à ces usurpateurs d'enlever enfants et toute personne fragile. Mais si vous parlez de liberté, et que vous voulez interdire le port de la burqua, c'est que vous même refusez que certaines femmes soient libres ! Car quand bien même cela semble être une idée qui vous dérange, certaines ont réellement fait ce choix en dehors de toute contrainte et par réel bonheur. Ne mélangeons pas tout.
#11 - Le 25 novembre 2014 à 15h01 par fourchotte
MarieJJJ: N'est-ce pas du racisme que d'assimiler religion et nationalité sans tenir compte de tout les cas de figures et des exceptions?! Perso je trouve choquant de réduire le débat à musulman = arabe.

Et ce n'est pas qu'une question de liberté mais aussi de sécurité, un homme n'a pas le droit d'entrer cagoulé ou masqué, ou portant un casque de moto dans une banque et autre bâtiment publique, mais une femme, sous couvert de religion, aurait le droit elle d'y entrer couverte de la tête au pied?! Y a pas comme une incohérence là?!
Ma meilleure amie était musulmane pratiquante, et elle-même ne comprenait pas pourquoi des femmes, qui ont la chance de vivre dans un pays où elles ont droit à l'éducation, à l'indépendance, le droit de travailler, de divorcer ou même simplement de conduire une voiture, tiennent absolument à s'emprisonner sous un torchon.
Sa grand mère n'a pas eu la chance de connaître cette vie, elle on l'a contrainte à vivre sous un voile, elle n'a pas eu la chance de faire des études ou autre, mais au moins elle a pu s'installer en France, se marier avec l'homme qu'elle aimait et elle a élevé ces enfants dans le respect de leur religion et du pays dans lequel ils habitent.
Car pour rappel, la loi de 1905 interdit le port de signes religieux distinctifs, et le voile est un vêtement religieux. En France on a la chance d'avoir une liberté religieuse, on peut ou non adhérer à telle ou telle religion, sans avoir de compte à rendre à personne, sans en avoir honte, sans en être discriminé ou persécuté. Mais cette liberté à un coup, pour que chaque religions puissent cohabiter en paix, il est nécessaire qu'elle reste dans le domaine du dogme, du privé. Et c'est grâce à ça qu'aujourd'hui en France, on construit des mosquées, qu'on autorise et même encourageons la création d'écoles musulmanes ou judaïques, comme il existe déjà des écoles catholiques, pour répondre aux besoins de ceux qui ne trouvent pas satisfactions dans le système scolaire publique.
#12 - Le 27 novembre 2014 à 11h10 par stefanobj
MarieJJJ on sent une certaine culture dans vos propos que je trouve malgré tout affligeant, fatiguant. Quelle mentalité ....
#13 - Le 14 janvier 2015 à 09h26 par florence
Oui il y a de la culture et de l'instruction chez cette belle dame, et heureusement... Merci Madame Badinter de nous rappeler nos "essentiels". Je voudrais tant que votre message puisse éveiller les consciences de ses femmes portant le voile intégral.
#14 - Le 15 janvier 2015 à 13h20 par Simple Mind, Cholet
Amusant de voir comment cette "belle dame" ne supporte pas le choix individuel de certaines à propos du voile islamique -(je ne le supporte pas non plus. )- mais que le choix individuel de se prostituer ou d'abandonner un enfant à des acheteurs - pardon - des parents d'intention, ne lui pose pas le moindre problème.
Tout est jugé au l'aune de la liberté individuelle , mais toutes les libertés sont-elles bonnes à prendre ?
La morale qui nous est offerte est celle de la marchandisation, une morale laïque cultivant la méfiance pour les actes dont la portée politique vient à contrecarrer le libéralisme triomphant (parce que le port du voile est plus politique que religieux).
J'aurais préféré un peu plus de respect de la dignité humaine chez cette "belle dame" , quand elle s'exprime sur la GPA . Son appréciation réaliste de la portée du voile devient d'un angélisme surprenant quant à la gestation pour autrui . Au moins de ce point de vue Charlie Hebdo avait raison "la GPA c'est un papa une maman et une esclave".
#15 - Le 16 janvier 2015 à 19h35 par Guillot
Merci pour cet éclairage remarquable, le dernier paragraphe en particulier : "la gifle aux sœurs opprimées" !
me donne une nouvelle perspective pour penser ce sujet.
#16 - Le 20 janvier 2015 à 00h16 par Marie schlegel , Cherbourg
Je tiens à ce qu'on respecte ma liberté de vivre ma religion catholique.Pour cette raison, je trouve légitime qu'on respecte le choix de ces femmes qui veulent se voiler..Même si j'ai pu être profondément troublée lorsqu'en Afrique, une femme en pays chrétien, voilée, m'a caché sur les pieds en me regardant droit dans les yeux simplement en me croisant dans la rue...sans doute pour la couleur de ma peau...Mais que se cache-t-il derrière ces attitudes? Notre monde occidental n'est-il pas allé un peu trop loin dans la marchandisation de l'image de la femme. La pornographie s'est tellement propagée qu'elle nous paraît normale.Est-elle vraiment si libérée , la femme, quand elle se doit d'avoir le look et la silhouette mannequin , pas une ride avec l'âge, et plus jamais "indisposée" comme elle en avait le droit il y a encore quelques années. Ces droits acquis qui la libèrent, font qu'elle se doit d'avaler sa pilules, même si ça la rend malade; d'avorter si il y a eu une faille, de travailler à l'extérieur en plus dun travail à la maison . Elle a le droit d'accoucher sans douleur, donc c'est facile, et monsieur a du coup droit au congé paternité. La femme n'a t-elle pas à revendiquer le droit à un peu plus de respect tout simplement ...Autrefois, un homme bien élevé était galant...La galanterie, qu'évoque ce mot à présent? Ces femmes voilées n'expriment-elles pas inconsciemment quelque chose de ce refus d'être esclaves de notre mode de vie et de consommation ? Ce sont des questions et des pistes de réflexion, non des affirmations...Je crois que ces voiles portés par de jeunes femmes françaises n'ont pas la même signification que ceux que portent les femmes d'afganistan ou d'Arabie Saoudite.
#17 - Le 05 mars 2015 à 16h49 par elmansouri Ahmed,  QuÉbec
Je suis vraiment en accord avec cet article tout en étant musulman. Je rajouterais que le Canada devra inclure dans les conditions d'immigration pour tous les nouveaux immigrés, l'interdiction de porter la burqa pendant la vie pour pouvoir bénéficier de la pension de vieillesse.
#18 - Le 31 août 2015 à 12h03 par Danielle, Lyon
Et oui... toujours 'actualité et de plus en plus.!! La rentré de cette année est noire. De plus en plus de voiles de partout, de femmes tout de noir vétues meme les gants. Nous sommes mal trés mal
Sommes nous obligéES de supporter ça ?? Notre laicité à été retournée contre nous. Que va faire notre chef d'état, va t il laisser l'islam envahir nos rues nos places. ET NOTRE liberté de ne pas vouloir.Va t on feindre de ne pas voir pas savoir ce qui est en jeu encore longtemps ?? Cette façon de traiter une femme est tout simplement odieuse, Et elles sont loin d'etre mes soeur, Meme si étant féministe cela me fait mal de ne pouvoir sentir un lien avec ces femmes et jeunes filles " de plus en plus " malheureusement.
#19 - Le 10 octobre 2015 à 05h47 par Leblanc Emmanuèle, Grenoble.
Chacun chacune peut bien pratiquer la religion de son choix et se vêtir comme bon lui semble tant que la sécurité de chacun chacune n'est pas mise en péril. Ce qui me dérange dans le port de la niqab est uniquement le fait que cela équivaut à pouvoir se promener sur la voie publique avec une cagoule ou un masque ne laissant voir que les yeux. Cela s'appelle l'anonymat. L'anonymat est un pied de nez aux autres citoyens "Je suis pure et modeste et vous de pauvres mécréants", un pied de nez aux caméras de surveillance,aux possibilités de décrire un ou une agresseur. Des kalachnikovs peuvent se cacher sous ces robes ... On se cache que lorsqu'on a quelque chose à cacher. La niqab comme la cagoule met en péril la sécurité. Si j'étais une bijoutière ou employée de banque je n'ouvrirais pas ma porte à un être non identifiable. Le port du masque (= niqab) fut interdit à Venise après moult tergiversations et ne fut autorisé qu'en période de carnaval car trop de malfaiteurs trouvaient fort utile de se cacher derrière. Si votre religion vous demandait de vous mettre une plume ds le postérieur par contre je n'y verrai aucun inconvénient (rions un peu)...
#20 - Le 11 janvier 2016 à 21h47 par denie erik, Paris
bonsoir
Je tiens a remercier tout particulierement Mme Badinter qui sauve la laicite de part son courage, son intelligence et son verbe franc et directe ce que d'autres ne font plus depuis longtemps . On EN a tellement besoin à lheure actuelle de grande dame humble et noble à prendre tous les risques. la republique est baffouee et la laicite pietinee encore une fois au vu de tous, alors que tant sont morts en son nom pour elle et pour nous , pour que nous puissions vivre tous libres en france !!!!au 21 Siecles comment ne pas se lever contre cette obscurantisme infecte, insupportable cette menace qui rode autour de nous tous! lisez caroline fourest " frere tarik"," l'eloge du blaspheme" et votre lanterne brillera un peu plus.
ERIK
#21 - Le 21 janvier 2016 à 04h02 par bertrand
ouf Marie JJJ, le mea culpa commence à poindre son nez http://www.marianne.net/elisabeth-badinter-mauvaise-conscience-gauche-100239499.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&utm_campaign=Echobox&utm_term=Autofeed
#22 - Le 03 avril 2016 à 07h06 par cherkoui, Noumea
Merci Madame je vous admire pour votre courage, dire ce que la majorité des français pense. si on vit mal en France , la laicité, l democratie, la liberté le respect de l dignité humaine, on quitte pour l arabie le quatar l algerie l iran par exemple , ce qui fera beaucoup de bien et à tous les niveaux à la France ..MERCI MADAME
#23 - Le 16 avril 2016 à 11h33 par Guilbert, Annecy
Merci Madame car vous avez du courage dans une société ou depuis 30 ans on nous éduque à la tolérance tout azimut sans vraiment en comprendre le sens. Malheureusement vos détracteurs ne mesurent pas les conséquences de considérer une femme cachée sous le poids de la religion est une liberté individuelle d'expression. Je suis moins optimiste que vous, l'existence humaine est cyclique à travers les générations et la régression peut arriver rapidement. Un jour, les femmes qui ne se cacheront pas seront montrées du doigt pour leur impudeur. Nos mères se sont battues depuis 200 ans pour exister aux yeux d'une société très patriarcale, il suffit de très peu de temps pour une marche arrière. Il suffit d'une majorité silencieuse. Finalement, c'est aux femmes de France et du monde de combattre la laicité. Pour cela, faut il encore qu'elles se sentent libre de penser par elles même. Je me sent insultée en tant que femme de France de constater une telle explosion du nombre de femmes totalement cachées sous des habits noirs. H&M appelle cela de la "pudeur", j'appelle cela une provocation à notre système démocratique et je ne me sent pas soutenue politiquement. Encore merci à vous d'avoir tranché publiquement pour la liberté.
#24 - Le 25 août 2016 à 22h36 par Marc, Paris
Toutes les femmes du monde se mettent à nu, écartent les jambes et enfantent. Elles ont cette identité universelle de mettre au monde quelque soit leur religion, pays ou éducation, et rien ne les sépare. Ici ou ailleurs. Vous dites "volontairement" ? Je n'en suis pas sûr. Le vrai problème c'est le père, le frère, l’époux et l"éducation" qu"ils professent aux enfants. Eux représentent le vrai danger, la vraie intolérance et le pouvoir de vie ou de mort sur ces femmes. Ne nous trompons pas de combat. Beaucoup d'entre elles, à la lecture de vos propos Madame Badinter, ont versé une larme secrète sous leur voile. Pourquoi ? Parce que vous êtes des leurs.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter