www.media-web.fr

Élections Régionales Pays de la Loire : Bruno Retailleau a-t-il claqué la porte ?

Lors de la constitution de la liste en Pays de la Loire Bruno Retailleau, a-t-il eu un désaccord sur sa composition, claqué la porte puis revenu à de meilleurs sentiments ?

Le 5 mai, le conseil national des Républicains annonçait officiellement la tête de liste en Pays de la Loire et les chefs de file par département. Bruno Retailleau conduisait la liste en Vendée en qualité de chef de file.


Le 7 mai, Bruno Retailleau annonçait qu’il serait chef de file en Vendée, mais qu’il n’en sera pas la tête de liste. Quelle subtile nuance très facile à comprendre pour les électeurs.


Le 12 mai, Christelle Morançais présentait Antoine Chéreau vice-président sortant ancien MPF comme tête de liste en Vendée. Que s’est-il passé ?


Bruno Retailleau, a-t-il entendu parler d’une rumeur d’accord de second tour avec LREM ? Des candidats non retenus sur la liste affirment que cette rumeur est fondée.


Y a-t-il désaccord avec le Président des LR 44 Franck Louvrier proche d’Estrosi qui a soutenu un LREM  aux municipales à Guérande et dernièrement aux départementales sur le canton de La Baule un socialiste de Porniichet devenu LREM ?


En PACA, il y aurait finalement 22 LREM sur la liste Muselier. Bruno Retailleau réagissait hier en demandant le retrait du soutien des LR à Renaud Muselier en Région PACA.
« Je prends acte de la décision de Renaud Muselier de faire une liste commune avec En Marche. On ne peut pas sans cesse ruser avec nos électeurs et composer avec nos convictions. C’est pourquoi je demande à mon parti de retirer son soutien à la liste de Renaud Muselier »

Christelle Morançais et le Président des LR 44 Franck Louvrier sont ils en mesure d’affirmer qu’il n’y aura pas d’accord de second tour avec LREM ? Pour ne pas « ruser » avec les électeurs.

Auteur : NG | 13/05/2021 | 3 commentaires
Article précédent : « Régionales : le MIL : « il ne faut pas se tromper d’adversaire »
Article suivant : « Régionales 2021 : François de Rugy a déposé une liste de 103 candidats »

Vos commentaires

#1 - Le 13 mai 2021 à 16h52 par militantLR, GuÉrande
Nous voulons des choses claires et aucun pacte avec la macronie qui a mis le pays sans dessus dessous.
#2 - Le 14 mai 2021 à 09h16 par Chloé, Saint-nazaire
Il y en a qui mettent du temps à comprendre. Les institutions avec les règles de la représentativité aux élections, c'est la mort des partis institutionnels qui volent en éclats. Il faut se ranger derrière une femme ou un homme à chaque fois.Le panache, ça marche quelquefois mais pas toujours.Cela touche tous les partis qui acceptent le cadre des institutions de la Vème Rsp. Il y a une raison à cela, c'est que les institutions voulues par De gaulle et aménagées par ses successeurs ne sont plus en mesure de contenir la résistance à l'austérité et aux mesures qui en découlent: réforme des retraites par exemple.Alors les valets de la FINANCE se déchirent sur les moyens de maintenir le système.Chez LR beaucoup on compris que Macron est déjà usé donc pas d'accord, mais LR n'arrive pas à sortir de son chapeau une issue. Alors les rats ne savent plus où aller. Il faut relire les animaux malades de la Peste de La Fontaine. J'ai dit relire, j'aurais dû dire découvrir, car l'apprends-t-on à l'école?
Une très vieille institutrice
#3 - Le 18 mai 2021 à 22h14 par roger44, Nantes
Le problème est que sur la liste il y a des personnes qui sont parti chez LREM !
et qu' on a rappeler.
Chasser le naturel il reviens au galop.
Je soutiens Bruno Retailleau.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter