www.media-web.fr

Elections régionales en Pays de Loire.

29/11/2009 : Dans les Pays de la Loire l’enjeu sera pour l’UMP d’essayer de reprendre la Région à la gauche. Pour reconquérir ce bastion conservateur Nicolas Sarkozy a fait entrer Philippe de Villiers dans la majorité. Pari risqué car le jeune Christophe Béchu tête de liste UMP (qui avait échoué aux municipales à Angers) n’aura pas le soutien de toute la droite. C’est sans compter sur les militants de Philippe de Villiers qui sont partis chez Nicolas Dupont Aignan ou au Front National. Les électeurs risquent de ne pas voir d’un très bon œil cette droitisation de l’UMP dans une région où les gaullistes de gauche avaient fait de très bons résultats dans le passé.

La réforme des collectivités territoriales sera aussi un des enjeux de cette campagne et les positions de Philippe de Villiers et de l’UMP sont très éloignées sur ce sujet. « La réforme de l’organisation territoriale de la France devrait s’accompagner de prudence, de temps et de précautions » déclarait le président du MPF devant le comité Balladur.  « Michel Debré fondateur de la constitution disait ceci : «   la France repose sur un équilibre subtil avec un état unitaire où on compte beaucoup de libertés locales » « Il est donc difficile de toucher à l’équilibre des collectivités territoriales sans se poser la question des autres niveaux de puissance publiques que sont l’Etat et l’Europe

" La gauche totaliserait alors un meilleur score qu'aux Européennes de juin dernier "

De son côté Jean Arthuis Sénateur de la Mayenne veut conduire une liste d’Union centriste dans les Pays de Loire en rassemblant le Nouveau Centre, le modem, et l’alliance centriste issue de l’UDF. Il souhaite que d'autres listes de ce type voient le jour partout en France. Il affirme également vouloir obtenir plus de 10% des voix et ainsi se maintenir au second tour sauf  si ce maintien joue en faveur du Front national.

Malgré une division des voix de gauche au premier tour la gauche se targue d’un bon bilan avec son président sortant Jacques Auxiette  et devrait rassembler toutes les voix de gauche au deuxième tour.

Les élections régionales de mars prochain pourraient profiter à la gauche. D'après les résultats d'une enquête Paris Match-Ifop, les intentions de vote iraient largement à la gauche avec un total de 49% (listes Lutte ouvrière, NPA, Front de gauche, PS, Europe écologie et Verts), au détriment de la droite parlementaire et de l'extrême-droite (listes UMP, FN et autres) avec 38%.
Les écolologistes tireraient leur épingle du jeu avec 15% des intentions de vote. Un résultat très proche de celui des Européennes (16,28%).
La gauche totaliserait alors un meilleur score qu'aux Européennes de juin dernier et qu'au scrutin régional précédent en 2004, où elle avait remporté 20 régions sur 22.

Mais d’ici le mois de mars 2010 bien des alliances ou divergences peuvent encore changer la donne.

Auteur : J.Roch | 0 commentaire
Article précédent : « La Loire-Atlantique se rapproche de la Bretagne »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter