www.media-web.fr

Elections Européennes : les réactions des diverses personnalités ou partis politiques

Les réactions politiques ne sont guère nombreuses. À droite, les Républicains accusent le coup et s'interrogent, car En Marche devrait présenter 55 listes en Loire-Atlantique lors des prochaines élections municipales. Certains commencent à réfléchir à des alliances avec le Rassemblement National. À gauche même scénario, que faire face à cette déconvenue électorale si non essayer de rassembler avant les nouvelles échéances. À gauche comme à droite, on s'interroge, que faire pour les prochaines élections municipales ? En Marche et Rassemblement National, eux ne se posent pas la question.

Philippe Grosvalet président du conseil départemental de Loire-Atlantique

« L’Europe paie le prix du duel orchestré par le Président de la République avec l’extrême-droite »

« Une participation en hausse, c’est toujours une bonne nouvelle : ce dimanche 26 mai, les Français ont été plus nombreux qu’on ne pouvait l’espérer à aller voter pour les élections européennes.

Le duel orchestré par le Président de la République a malheureusement fait progresser l’extrême-droite.

Depuis des semaines, la stratégie du gouvernement a confisqué le débat dans un face-à-face délétère pour la démocratie et dangereux pour l’avenir de l’Europe. Aujourd’hui, nous en payons le prix.

C’est un constat d’autant plus amer que les Français ont exprimé ces derniers mois leur forte envie de démocratie en demandant à être associés le plus souvent possible aux décisions.

Face aux défis de l’Europe de demain, la gauche ne peut, elle, se satisfaire du cumul de ses scores éparpillés. Elle devra à nouveau être capable d’incarner un projet d’espoir. Il faudra pour cela renouer le dialogue entre les familles de la gauche, tant au niveau national que local.

On le voit dans les résultats des différentes listes de gauche engagées dans ce scrutin, les Français sont en attente d’une dynamique basée sur la justice sociale et l’urgence écologique. Voilà notre boussole pour l’avenir. »

Le Rassemblement National de Loire-Atlantique

« Tout d’abord, merci aux électeurs qui ont fait confiance à notre projet européen, merci à Jordan Bardella pour sa campagne fougueuse et à Marine Le Pen d’avoir défendu notre vision de l’Europe des Nations. Au lendemain des élections européennes, nous pouvons affirmer que le Rassemblement national est la troisième force politique de la Loire-Atlantique. En progression de voix (+ 5 700), nous sommes loin devant le Parti socialiste, qui fait moitié moins de voix que nous, alors qu’il dirige notre département, et devant les les Républicains, qui chutent de 50 %. Nos résultats sont en hausse dans beaucoup de villes, comme Châteaubriant ou Ancenis.

Ces scores confirment le changement de paysage politique, avec la fin des partis traditionnels, et confortent notre analyse d’un nouveau clivage, les mondialistes contre les nationaux. Le RN est la seule alternance possible et crédible au gouvernement Macron-Philippe, tant sur le plan national qu’européen. La seule alternance à l’invasion migratoire, au matraquage fiscal et social, à la disparition de notre industrie et de nos emplois.»

Le RN est le seul mouvement qui arrive à rassembler que ce soit des gens de droite comme Thierry Mariani, ou Jean-Paul Garraud, des gens de gauche comme Andrea Kotarac, ce rassemblement doit continuer pour mettre un coup d’arrêt à la politique de Macron pour les prochaines échéances électorales. Le RN s'attache dès maintenant à préparer les élections municipales, à commencer par Nantes, Saint-Nazaire et La Baule-Escoublac, où la constitution de ses listes est bien avancée. »

Jim Delémont La France Insoumise

« Le scrutin montre que le pays s'enfonce toujours plus dans la crise qu'il connaît. Un électeur sur deux ne s'est pas déplacé. L'extrême-droite arrive en tête, le Président des riches perd son pari nocif dans une élection prise en tenaille dans ce duel morbide.

Les résultats ne sont pas à la hauteur des efforts fournis, ni des espoirs que nous avions. La France insoumise passe néanmoins de deux à six eurodéputés-ées qui seront, avec nos alliés européens, une force combative au service du bien commun pour porter les revendications populaires au Parlement européen. Cette campagne porte aussi de l'espoir, en à peine trois ans notre mouvement est parvenu à s'ancrer dans le paysage politique. Nous allons continuer, détermination et sincérité toujours chevillées au corps, à construire l'alternative sociale et écologique pour un avenir en commun.

Merci aux électeurs-trices qui nous ont accordé leur confiance, et à l'ensemble des insoumis-es qui ont permis de construire cette belle campagne portée par Manon Aubry. Nous méritons mieux que cette impasse dans laquelle notre pays et l'Europe s'engouffrent. Demain ne sera pas ce qui va arriver, c'est ce que nous allons faire. »

Sarah EL HAIRY députée MODEM Loire-Atlantique

« Les résultats nous invitent à l'humilité, mais renforce ma détermination à lutter contre l'extrême droite et à promouvoir l'Europe qui pourra répondre aux enjeux écologiques qui inquiètent légitimement nos concitoyens » souligne Sarah EL HAIRY

« Demain nos eurodéputés vont siéger dans un groupe central qui va peser au sein du Parlement européen et c'est une chance pour mettre en oeuvre notre projet, il est important de ne pas oublier le véritable enjeu de cette élection »

« Je constate avec satisfaction que la jeune force politique composée par le Modem avec la REM s'ancre et devient la première force politique sur notre territoire et le premier rempart vis-à-vis de l’extrême droite. » 

Laurence Garnier, vice-présidente LR du conseil régional

« Malgré un candidat d’une grande qualité, les Républicains n’ont pas réussi lors de ces élections européennes à incarner une ligne politique médiane et équilibrée, pourtant si nécessaire entre LREM et le RN. L’ouverture aux enjeux environnementaux et le rassemblement autour d’une ambition claire sont indispensables à la reconstruction. »

« Si à 8 % on ne se pose pas de questions, c’est qu’on n’a rien compris ! On a notamment sous-estimé les enjeux environnementaux et climatiques. »

La République en Marche 44

"La République en Marche de Loire-Atlantique adresse ses remerciements aux 128 788 électrices et électeurs qui ont apporté leur suffrage à la liste Renaissance confirmant notre position de 1ère force politique du département. Un grand merci aux marcheurs qui ont fait campagne. Forte de ce succès la République en Marche a décidé de présenter des listes dans 55 communes de Loire-Atlantique."

28/05/2019 | 2 commentaires
Article suivant : « Nantes : réunion publique de la liste Renaissance »

Vos commentaires

#1 - Le 28 mai 2019 à 15h28 par breizh44, Pornichet
C’est une légende du coup de poignard que LR et LFI nous sortent pour masquer les vraies raisons de leurs échecs respectifs. Tout est la faute à Macron encore, comme d’hab’. Il aurait « orchestré un duel ». On a déjà oublié que c’est MLP avec ses gilets jaunes qui voulait transformer ces élections Européennes en référendum franco-franchouillard contre Macron? N’est-ce pas normal que le premier concerné concentre sa campagne contre l’adversaire qui apparait comme le plus fort ? Les Républicains devraient plutôt se poser la question si le programme et leur candidat catho ultra-conservateur était le bon choix. Si quelqu’un veut voter réactionnaire, il choisit l’original, pas la mauvaise copie. Quant à LFI, les coups d’éclat de leur tribun ont peut-être fait réfléchir plus d’un. Comme quoi, il y en a encore qui réfléchissent avant de voter, c’est plutôt rassurant.
#2 - Le 19 juin 2019 à 11h52 par Lemere
@Breizh44

Il n'empêche que LREM et M. Macron , n'ont pas su faire réellement barrage au FN , qui devient lors de cette élection la deuxième force de France. On peut le regretter mais c'est ainsi.

Et la bataille des municipales qui se dessine ne laisse rien présager de bon.
Car à l'instar et à l'exemple de la députée de la 7eme (MMe Josso), et d'autres exemples, en tête Paris, LREM montre les mêmes appétits, réactions, et comportements que les partis classiques.

Mais peut-être est-ce tout simplement le signe que le peuple ne trouve aucune alternative autre que le repli sur soi-même face à une mondialisation et une Europe de plus en plus libérale.

Et ce ne sont pas les mesures pour lutter contre les CHIFFRES du chômage qui vont l'encourager à faire autrement.
Espérons qu'au niveau Européen, LREM prenne un autre virage, celui de l'écologie par exemple.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter