www.media-web.fr

EELV reçoit Alain Lipietz pour son Green Deal

Alain Lipietz est venu à Saint-Nazaire présenter son nouveau livre Green Deal, invité par les élus EELV. Il propose une conversion écologiste de l'économie pour sortir de la crise.

Alain Lipietz  a été eurodéputé écologiste. Polytechnicien, chercheur, il a publié de nombreux ouvrages (1) concernant l'économie, les rapports sociaux, le capital et le travail. D'aucuns diront que son projet de société est utopique mais il est certain de ses modèles, ils sont chiffrés, ses comparaisons claires.
Ce mardi soir dans le cadre des législatives, il parlait de son livre Green Deal, invité par Pascale Hameau et Janick Tatard candidats EELV aux législatives dans la 8e circonscription de Loire-Atlantique et  François Billet conseiller municipal EELV à Saint-Nazaire.

Trois crises

Pour lui il existe trois crises :
- une crise économique et sociale : le modèle du Newdeal (2) ne suffit plus. Les salariés ne peuvent plus acheter ce qu'ils produisent.
-une crise alimentaire et sanitaire
Il y a la disette du Sud (un enfant de moins de 10 ans meurt toutes les cinq secondes) mais il faut remarquer aussi dans nos pays une hausse du prix des aliments (en France 8 % sur la dernière année). Elle conduit les plus pauvres à se nourrir avec des aliments de mauvaise qualité avec les conséquences que cela entraîne (obésité, et autres risques sanitaires).
- une crise énergétique et climatique
Nos réserves de carburant fossiles s'épuisent, les dérives des climats conduisent à des crises agricoles. Le risque du nucléaire ? Il est réel : avec 58 réacteurs en France il estime à 1/10 le risque de catastrophe dans les 10 prochaines années.

La solution écologique

Pour Alain Lipietz la solution écologique c'est de créer de l'emploi, en augmentant l'activité, on peut aussi augmenter l'impôt. On sort alors de la crise financière et de la menace nucléaire, petit à petit, on se sécurise...
Alors pourquoi cette solution ne suscite-t-elle pas plus d'engouement ?
En 2008 ce discours était bien reçu par entre autres par Barack Obama ou Kofi Yamgnane. Mais la crise financière a occulté ces propositions et « Copenhague a été une gamelle » « les  Chinois et les Américains ne veulent pas », les gens sont revenus découragés. Mais il faut penser dit le chercheur que ces deux pays-là sont capables de changer d'avis et ensuite d'aller très vite et ils imposeront alors leurs normes.
 

Réelle volonté politique

L'Allemagne a déjà fermé huit réacteurs nucléaires et cet hiver a même exporté de l'électricité éolienne...La France pâtit plus de l'influence des lobbies (TOTAL)
Le renouvelable c'est aussi « plus intensif en travail, et c'est du travail non délocalisable ».
Il insiste sur la politique instable de l'État dans ses choix, « les palinodies du president Sarkosy »), et déplore ses conséquences. Il indique qu'en Bretagne 400 entreprises qui avaient misé sur le photovoltaïque ont fait faillite l'année dernière.
Mais ce prix, cet investissement, il faut le payer et l’État est endetté...Il faudrait utiliser la Banque européenne d'investissement ; « pareil pour la construction navale ! ». Glisse François  Billet.

En France existe-t-il une réelle volonté populaire pour changer de modèle ?
Alain Lipietz (AL) note que les candidats à la présidentielle ne sont pas clairs sur ces points...Il espère que les législatives seront plus porteuses de débat.
Mais la pression pourrait venir de l'alimentation.
Ainsi c'est une victoire locale que d'introduire le bio dans les cantines.
Il existe des moyens d'aider les agriculteurs pour passer au bio (les contrats d'approvisionnement sont de quatre ans.) Sans augmenter le prix du repas, à condition de revoir les parts viande et légumineuses (sources de protéines végétales) on pourrait créer une filière. Le prix du bio baisserait alors. Pour « la vie quotidienne on nous reconnaît une compétence. En local, et au niveau Européen ».
Mais on a « du mal à faire le lien entre écologie et politique ».

Isolation des logements :

C'est une source de travail considérable, mais quand le faire pour les logements anciens ? François Billet propose l'idée d'obliger la transformation à la vente.
AL explique qu'il y a toujours «un investissement au départ pour récupérer une économie à 7 ou 10 ans. Cela se fait en région parisienne sur des parcs HLM». « C'est un projet de société  et les candidats à la présidentielle « ne parlent que de choses ridicules ». Il souhaite une VIe république avec un président élu mais surtout un parlement au pouvoir reconstitué.

 

L'éolien off shore

« C'est une solution comme une autre... mais on reste sur le même modèle : on garde les grandes fermes, les énormes câbles...les pylônes, la très haute tension. L'on reproche au terrestre  ''que ça se voit''. Oui, mais il n'y a pas de pylône !».
Ici, à Saint-Nazaire c'est une occasion pour « réindustrialiser le territoire, de réutiliser les compétences. On ne peut que s'en réjouir». « Même si ce n'est qu' un complément, ce n'est pas un paquebot»,  ajoutera François Billet...
« Dommage de ne pas avoir commencé plus tôt », résonne comme la cloche de fin du cours.

Dommage peut-être aussi pour EELV  que Alain Lipietz ne se soit pas présenté candidat aux présidentielles cette année. Sa facilité à communiquer, la clarté de ses explications auraient sûrement été utiles pour porter la parole de son parti. Il a été remplacé par Noël Mamère en 2002. Il a soutenu Dominique Voynet en 2007, il soutient Eva Joly en 2012.
Organisateur très actif des marches sur le Larzac, il ira saluer, presque quarante ans plus tard les agriculteurs grévistes de la faim à Nantes qui luttent contre l'implantation du grand aéroport.


(1) lipietz.net

(2) Le New Deal http://www.medarus.org/NM/NMTextes/nm_05_02_new_deal.htm

Green Deal. La crise du libéral-productivisme et la réponse écologiste, éd. La Découverte, Paris, 182 pages.
 

Auteur : LY | 18/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Voile : Conseil Général du Finistère remporte le 16e challenge des mairies »
Article suivant : « L’Appel des indignés du PAF »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter