www.media-web.fr

Écotaxe : la Bretagne échappe en partie à l'octroi

L’écotaxe serait remplacée par un «péage de transit poids lourds» concernant les camions de plus de 3,5 tonnes et 4 000 kilomètres de routes au lieu des 15 000 initialement prévus.
les 1500 km de routes initialement taxables (source developpement-durable.gouv)
les 1500 km de routes initialement taxables (source developpement-durable.gouv)

Matignon a confirmé ce dimanche, l'information exclusive du journal Ouest France, l'écotaxe devient péage de transit.Dans l'ouest seul l’axe Saint-Lô/Nantes via Rennes sera concerné précise le journal qui publie une carte du nouveau dispositif.
Ce dernier retient les grands axes de transit (supérieur à 2500 poids lourds par jour), ne concerne pas les trajets courts et ne concerne pas la Bretagne à l’ouest de Rennes. « Cela correspond aux grands itinéraires traversant le pays sans péage et à des axes parallèles aux autoroutes payantes comme la RN4 entre Paris et l’Est de la France et la RN10 entre Bordeaux et Poitiers », précise le quotidien.
« Les camions devront être équipés d’un GPS qui calculera le nombre de km parcourus et facturera en conséquence », indique le quotidien. Les véhicules agricoles et de collecte du lait seront exonérés. Le barème repose sur un taux moyen, modulable, de 13 centimes d’euro par km.
Face au mouvement d’opposition venu de Bretagne et qui s'était répandu dans d'autres régions, Jean-Marc Ayrault alors premier ministre avait annoncé la suspension de l'écotaxe, Ségolène Royal avait plaidé pour une «remise à plat» de l’écotaxe, dans l’attente des conclusions de la mission parlementaire sur le sujet.


 

22/06/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Gros succès des marchés du terroir au château de Ranrouet »
Article suivant : « La chaussure, une passion française »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter