www.media-web.fr

Ebdo : Un hebdomadaire nouveau, tout beau, plein d’infos.

Le 12 janvier est sorti « ebdo ». Un hebdomadaire de 100 pages d’actus, d’enquêtes de reportages mais aussi de conseils. Vous pouvez vous procurer « ebdo » en kiosque, tous les vendredis et par abonnement.

Ebdo est un grand journal papier dans un petit format. Il est indépendant, sans publicité, et n’est soumis à aucun pouvoir, libre de toute influence.

Un traitement différent de l’information :

Ebdo veut faire un pas de côté à une époque où le flux frénétique d’information remplace l’important à l’immédiat. Un regard porté sur une société où il faut reconnecter villes/campagnes, jeunes/vieux, poètes et pragmatique.

Ebdo aime un journalisme libre, irrigué par ses lecteurs ; inspirant. Il n’est pas un journal d’opinion. Il est là pour aider à comprendre au plus proche de la réalité au-delà de Paris. Ebdo donne aux lecteurs les outils pour se forger leurs propres opinions.

Chaque semaine, trois ou quatre sujets d’actualité, une grande enquête, un long reportage, des portraits, de la science, BD scientifique, des photos de la BD et un dossier thématique sur un sujet de la vie quotidienne, des jeux, de la cuisine et une histoire pour les enfants. Ebdo est un mélange vraiment nouveau, ancré dans l’information et la vie quotidienne.

On remarquera un joli graphisme et une belle mise en page inventive.

Un hebdomadaire pour tous

Ebdo s’adresse à tous les lecteurs jeunes et moins jeunes, de tous le milieux partout en France.

On souhaitera longue vie à « ebdo » et à son équipe, le journal qui parle à tous et s’intéresse à tout.

18/01/2018 | 1 commentaire
Article précédent : « Elections législatives partielles Territoire de Belfort et Val d’Oise : Les enseignements »
Article suivant : « Stéphane Le Foll va tenter de redresser le Parti Socialiste »

Vos commentaires

#1 - Le 27 janvier 2018 à 18h04 par Audrey, Limoges
Bof...J'ai acheté pour la 1re fois un numéro hier. J'ai lu partout qu'il était épais (100 p), sans pub, donc qu'on avait de quoi lire. En fait, c'est écrit en gros, les reportages n'ont presque pas de textes, que des photos sous-titrees. Donc en une après-midi, c'est fini. À 3,50€, ça fait cher.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter