www.media-web.fr

Donnez votre avis sur Saint-Nazaire en 2030

La CARENE lance la seconde phase de sa concertation avec les habitants. Sur Internet et dans la rue, les habitants du territoire de Saint-Nazaire ont jusqu’à juin pour donner leur avis.

Depuis le début du lancement de l’opération Destination 2030, 30 réunions de présentation de la démarche ont été organisées et, c’est prêt de 600 personnes qui ont été rencontrées. Pas moins de 4 000 visiteurs uniques sont passés sur le site Internet. 1 200 personnes ont été impactées par les actions sur le terrain et 250 contributions sont utilisables. La CARENE entend aujourd’hui « relancer et compléter une démarche qui va permettre, très en amont, d’homogénéiser les perceptions de l’avenir de la ville », commence Joël Batteux, président de la CARENE.
Et l’avenir préoccupe les gens : les transports collectifs, l’identité maritime, la place des jeunes, l’embellissement du centre-ville, … sont des sujets qu’ils souhaitent être développés. « Les habitants veulent un territoire cohérent et équilibré, mais aussi accessible et hospitalier, … », précise Stéphane Juguet, anthropologue et directeur de « What time is it ?». Fait qui étonne beaucoup, que les habitants souhaitent être en ville mais pas trop. Un désir qui favoriserait la création de petits quartiers possédant des équipements tels que commerces de proximité ou encore des crèches. « Nous allons vers un habitat mixte avec des terrains beaucoup plus petits qu’avant (environ 10 m2) », explique Joël Batteux.

Les actions de Destination 2030

Sur le terrain, les choses se passent plutôt bien : les gens se prêtent volontiers au jeu. «Pour la première phase, nous nous sommes concentrés sur Saint-Nazaire. Pour la seconde, nous voulons aller vers d’autres communes », ajoute Stéphane Juguet. Les premières réunions se sont tellement bien passées que des gens ont demandé des réunions sur mesure. Des interventions, des conférences, des débats, …. Commencent donc à être mis en place sur Saint-Nazaire et des communes proches comme Saint-André-des-Eaux et Trignac.

Le videomaton : le fauteuil. Il s’agit d’inviter un artiste à s’asseoir sur un fauteuil pour qu’il donne sa perception de Saint-Nazaire et de son territoire. Six clips sont déjà consultables sur Internet.

Cinq actions marchés. Ces actions ont été réalisées au cœur des marchés de Saint-Nazaire, de Penhoët, de Saint-Marc et du marché de l’inattendu. Le principe était ici d’inviter les habitants à se prononcer sur leurs expériences.

Jac’ADI. L’opération a pour cadre un supermarché. Le principe est de demander aux clients de sélectionner un produit dont les propriétés évoquent pour eux les qualités de Saint-Nazaire Agglomération en 2030.

Idées Lumineuses. Des actions menées durant les illuminations de Noël ont permis aux habitants de la CARENE de donner leur vision de Saint-Nazaire en 2030 par le biais d’entretiens flash. Ces entretiens ont donné un clip.

Idées folles. Pendant les folles journées, 25 personnes ont été auditionnées. Le principe est ici de donner « son idée folle » pour Saint-Nazaire agglomération d’ici 2030.

D’autres activités restent à faire : au lycée Aristide Briand (des actions pas encore déterminées), des interventions dans les autres villes, des ateliers avec les conseils de quartier et avec Saint-Nazaire associations, … Mais aussi de nouveaux sondages, de nouveaux clips, un laboratoire d’idées, … sur Internet.

L’office municipal des sports (OMS) dans Destination 2030

Michel Laurent de l’OMS précise avoir trouvé la démarche de Destination 2030 « intéressante, malheureusement la CARENE n’a pas la compétence sportive ». Qu’à cela ne tienne, le sport représentant pour eux un temps fort de socialisation, l’OMS a décidé lors de son assemblée générale en novembre dernier de participer à la démarche. La contribution de l’OMS consiste en des réflexions sur : l’évolution des équipements, l’adaptation de l’offre sportive à l’évolution de la population et particulièrement à son vieillissement, la prise en compte des pratiques émergentes de loisir ou de compétition, le maintien du sport de haut niveau à l’échelle de l’agglomération et l’accueil des publics en difficulté financière.

http://www.destinations2030.org/
 

Auteur : AP | 20/03/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « 710 000 € débloqués pour les écoles comportementalistes de Nantes et Saint-Nazaire »
Article suivant : « Les Nouveaux chiens de garde ou le documentaire pédagogique »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter