www.media-web.fr

Dinard : Les élus de l’opposition municipale démissionnent en bloc

Dinard, depuis le départ d’ Yvon Bourges, a toujours été le cadre d’un certain folklore politique, localement. Sylvie Mallet, ancien maire, a été battue aux dernières élections municipales par Martine Craveia-Schütz élue avec plus de 55% des voix.
Martine Craveia-Schütz Maire de Dinard
Martine Craveia-Schütz Maire de Dinard

Depuis c’est la guerre entre opposition et nouvelle majorité. Les élus de l’opposition viennent de démissionner en bloc, la nouvelle majorité ne tient plus qu’à une voix. 

Sylvie Mallet explique  la  démission de son groupe : "Cette décision mûrement réfléchie, prise avec beaucoup de regret vis-à-vis de  la population est induite par le grave danger auquel notre ville est exposée. En effet, le 9 Novembre dernier, Madame Cravéia-Schütz a refusé de signer l’acte authentique de vente du terrain de la gare au groupe Eiffage Immobilier Ouest, s’entêtant par là même à ne pas exécuter les deux décisions de justice qui l’ont condamnée à la signature malgré sa procédure d’appel. De surcroît, Madame le maire n’a pas fourni les documents exigibles par le contrat liant la ville et son partenaire le jour de la signature : Garantie d’achèvement des travaux et attestation de dépollution".

"Devant ce refus de signature, malgré les mises en garde des différents conseils par rapport aux conséquences de ce refus, un huissier a dressé un procès-verbal de difficultés afin de prendre acte de cette position. Dès lors, la société Eiffage se voit contrainte de saisir le juge de l’exécution et de faire constater le préjudice qu’elle subit. Aux 17 millions d’indemnités réclamée par Eiffage dans une précédente procédure, la ville est exposée à devoir payer une lourde condamnation financière par jour de carence."

"Aujourd’hui, nous sortons du conseil municipal parce que nous refusons d’être les spectateurs impuissants de cette catastrophe pour Dinard et tous les citoyens dinardais". Conclut Sylvie Mallet

De son côté Martine Craveia-Schütz reste imperturbable. Elle rappelle avoir été élue à une large majorité sur son programme et a bien l’intention de l’appliquer. « Moi je suis droit dans mes bottes. » Dit-elle.

Auteur : NG | 24/11/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Bruno Retailleau pense-t-il encore aux Pays de la Loire ? »
Article suivant : « Affiches de prévention contre le sida censurées : ou le ridicule des censeurs »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter