www.media-web.fr

Dieudonné : Le Conseil d'État annule le référé qui désavouait l'interdiction du spectacle par le préfet

Le spectacle de Dieudonné n'aura pas lieu ce soir. Le conseil d'État a annulé en soirée l'ordonnance du tribunal des référés qui avait désavoué l'arrêté de la préfecture qui annulait la prestation. L’avocat de l'humoriste dénonce une justice d'exception, expéditive, qui bafoue les droits de la défense.

Dès l'annonce de la décision du Conseil d'État, le spectacle Le Mur ayant été interdit, l'avocat de Dieudonné indiquait que son client devrait pouvoir jouer un autre spectacle dénonçant « un acte de censure inédit ».

Le public qui attendait pour entrer dans la salle scandait « liberté d'expression » à l'annonce de la décision du Conseil d'État.

Pour le président du Zénith le contrat précise que le spectacle est Le Mur, et donc l'humoriste ne pourrait  pas jouer un autre spectacle précisait le journaliste d'Europe 1.

L'ordonnance donne deux raisons principales : le risque de trouble à l'ordre public et celui que Dieudonné tienne des propos racistes.
Le ministre de l'intérieur note « une victoire de la République », le maire de Saint-Herblain se félicitait de la « rapidité de réaction » de l'État.

Les CRS se mettaient en place à 19 h 00 pour disperser la foule.

Le Premier Ministre de son côté se félicitait de la décision du Conseil, il s'agit d'un combat éducatif, politique, le « gouvernement ne transigera pas sur les grandes valeurs de la République ».

Le débat est loin d'être clos.



 

Auteur : LY | 09/01/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Dieudonné: "censure", Marine Le Pen parle de "bouleversement de l'ordre juridique" »
Article suivant : « La pratique de ostéopathie animale va être réglémentée »

Vos commentaires

#1 - Le 09 janvier 2014 à 19h39 par Jean-Louis Garnier
Le droit n'est pas une notion socialiste et encore moins l'existence de droits naturels garantis par la constitution tel celui d'aller et venir ou de créer un spectacle. La justice administrative au plus haut niveau s'est définitivement déshonorée : il est malheureux que la décision ait été rendu par Bernard STIRN non parce qu'il s'agit d'un énarque contre lesquels l'opinion est déjà remontée mais parce que les complotistes vont se déchainer ; il s'agit d'un arrière petits neveu d'Alfred Dreyfus selon Wikipédia; le pouvoir socialiste va réussir à créer un sentiment anti juifs ! Je suis atterré.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter