www.media-web.fr

Des syndicats de L'AFPA écrivent aux prefets

L'intersyndicale CGT, CFDT, FO et SUD de l' AFPA a envoyé une lettre ouverte aux préfets des Pays de la Loire

« Monsieur le Préfet,
La situation économique et humaine de l’Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) est de plus en plus critique et notamment en Pays de la Loire.
La mise en concurrence généralisée et la marchandisation de la formation professionnelle, organisées par l’Etat à travers la régionalisation, entravent l’accès des publics à cette formation. Ce qui met à mal les possibilités de résultats de cette dernière, et par conséquent, l’équilibre économique et social de l’association.
Les centres AFPA des  Pays de Loire sont particulièrement impactés par le broyage qui est fait de cet outil de la République. Or, d’autres moyens de financements de la formation professionnelle sont possibles. La loi européenne n’impose pas les procédures d’appels d’offres, le recours à la subvention d'état reste possible pour notre activité de Service Public.
Monsieur le Préfet, l’AFPA est un organisme qui, créé il y a plus de 60 ans par le politique (CNR), était financé par l’argent public. Il a permis à des millions de demandeurs d’emploi et de salariés en reconversion de se qualifier.
Le Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 dans son article 13 affirme
« La Nation garantit l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'État.»
La loi sur l’égalité des chances de 2005 réaffirme la place prépondérante de l’AFPA au sein du Service Public de l’Emploi. À ce titre l’État doit y recourir dans la mise en place de ses politiques en faveur de l’emploi. Mais en pratique rien n’est mis en œuvre.
En tant que représentant de l’état, vous êtes le garant de l’application de ces lois dans le département. Nous vous demandons en conséquence de faire respecter, dans le cadre de votre mission sur ce territoire ces 2 principes républicains.
Dans la situation de crise sociale et économique que traverse notre pays, son utilité reste de pleine actualité.
Peut-on continuer à accepter que la France compte près de 3,5 millions de demandeurs d’emploi et que ceux-ci éprouvent de plus en plus de difficultés à accéder à une formation de l’AFPA : 1/3 de moins de demandeurs d’emploi est entré en formation à l’AFPA entre 2007 et 2012. Une formation professionnelle permettrait à nombre d’entre eux de retrouver un emploi (le taux de retour vers l’emploi après une formation à l’AFPA est de 60,5 %).
Acceptez-vous  que le recours et  le profit ne soient pas au maximum des capacités d’un organisme de formation ayant des missions de service public ?  (55 000 places disponibles à ce jour et seulement 40 000 occupées).
L'intersyndicale CGT, CFDT, FO et SUD AFPA des Pays de la Loire ne peut pas accepter ce gâchis, sachant que les dépenses publiques investies dans la formation ont un «retour sur investissement» très rapide (moins de 24 mois !)
Quant aux 8 000 salariés de l’AFPA dont 470 en Pays de Loire, ils sont extrêmement inquiets sur l’avenir de leurs propres emplois.
L'intersyndicale CGT, CFDT, FO et SUD AFPA des Pays de Loire vous demande qu’une réponse écrite soit faite sur votre position et/ou, selon l’importance que vous accorderez au sujet, qu’une rencontre soit organisée.
Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos respectueuses salutations.»

Le Secrétaire du Comité Régional d’Établissement de l'AFPA des Pays de la Loire
Philippe Mazur CGTHervé Marcault CFDTPascal CHABAS FOPhilippe Matvienko SUD   
Philippe.mazur@afpa.frherve.marcault@afpa.frpascal.chabas@afpa.frphilippe.matvienko@afpa.fr                             
 

22/02/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Une météorite dans le ciel Morbihannais. »
Article suivant : « Union des Associations pour la Défense du Littoral décernent leurs prix »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter