www.media-web.fr

Des boulettes d'hydrocarbures sur des plages de l'Atlantique

Des boulettes et des galettes d'hydrocarbures, dont les origines ne sont pas connues vendredi, ont été découvertes sur des plages du Morbihan, de Loire-Atlantique et de Vendée, entraînant la fermeture de certaines d'entre elles, a-t-on appris auprès des préfectures et des mairies.

 La préfecture du Morbihan fait état de galettes découvertes à partir de la soirée de mercredi "sur plusieurs secteurs du littoral morbihannais (îles, secteur côtier situé entre la ria d'Etel et la rivière d'Auray)".
"D'après les premiers résultats d'analyse de la gendarmerie nationale", ces galettes sont "constituées d'un produit du type fuel lourd utilisé pour la propulsion des navires".
De nouvelles arrivées d'hydrocarbures ont été signalées vendredi matin sur Quiberon ou encore Arzon. La ria d'Etel, où se trouvent de nombreux ostréiculteurs, n'est pas touchée par ces galettes, précise la préfecture. Une enquête sur les causes de ce phénomène a été ouverte.
Selon cette même source "les hydrocarbures recouvrent environ 3% du littoral, plages, galets et rochers concernés".
Ce fioul devant être manipulé uniquement avec un équipement approprié, plusieurs mairies comme Quiberon ont interdit l'accès à leurs plages souillées.
En Loire-Atlantique, "des boulettes ont été constatées sur les côtes des communes du Croisic, de La Turballe, de Piriac, de Mesquer et d'Assérac", a indiqué à l'AFP la préfecture du département, qui mentionne la présence de plusieurs oiseaux mazoutés.
"Nous sommes en phase d'évaluation avec les services de secours et les mairies pour déterminer les modalités pratiques de ramassage des produits sur les plages. A ce stade, le plan Polmar terre n'a pas été déclenché, le nettoyage est de la compétence des mairies", selon la préfecture.
"Selon les premières analyses des autres départements, il y aurait notamment d'anciennes pollutions qui auraient pu remonter à la surface mais on n'est pas encore sûr qu'il n'y ait que cela", a-t-elle ajouté.
La commune de Mesquer, déjà très touchée par la marée noire de l'Erika en 1999, mais aussi celle du Croisic ont pris des arrêtés municipaux interdisant l'accès à leurs plages.
En Vendée, où cette pollution a été constatée dès jeudi après-midi sur l'île de Noirmoutier, la pollution était "en cours de traitement" vendredi, a indiqué la préfecture. Quelques galettes ont en outre été identifiées sur l'Ile d'Yeu, a-t-on précisé de même source.

Christophe Priou interpelle le Ministre de l'écologie

Dans une lettre adressée à Philippe Martin Ministre de L'écologie, Christophe Priou député de Loire-Atlantique demande que "tous les moyens soient mis en oeuvre pour rechercher les coupables, souhaitant des mesures exemplaires. Nous ne pouvons plus accepter ces méthodes des voyous des mers" faisant allusion à une possible pollution de dégazage au large."Une fois de plus il faudra procéder au nettoyage des plages."

Auteur : source afp | 07/02/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « La Région des Pays de Loire a examiné une première enveloppe de 333 M€ »
Article suivant : « Pénélope Fillon se présente sur une liste à Solesmes (Sarthe) »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter