www.media-web.fr

Délinquance en Loire-Atlantique : la violence en augmentation

La préfecture du département Loire-Atlantique vient de sortir les chiffres de la délinquance 2015 pour le département. Il en ressort que la violence augmente et que les cambriolages montent en puissance.
Creative Commons/ Xavier Buaillon.
Creative Commons/ Xavier Buaillon.

La Loire-Atlantique est confrontée à une pression délinquante croissante : augmentation des cambriolages, de vols d’automobiles et de coups et blessures volontaires.
Le nombre de faits élucidés progresse davantage que le nombre de faits constatés. Une comparaison au niveau national rapportée à la population montre que le département se situe à son niveau en matière d’atteintes aux biens mais est moins concernée par les phénomènes de violences aux personnes ou de grande criminalité.

L’évolution sociale générale: augmentation du niveau de violence, développement de la délinquance d’appropriation et des violences intrafamiliales.
La professionnalisation de la délinquance: des réseaux très mobiles avec des ramifications internationales, notamment dans le domaine des cambriolages
Le dynamisme démographique: la croissance démographique de la Loire- Atlantique en fait le quatrième département le plus dynamique de France (13 300 nouveaux habitants chaque année dont 4 500 pour la métropole nantaise)


 

Atteintes aux biens :

Le nombre de faits constatés augmente de 3% (+1 656 faits) par rapport à 2014. Ce sont les cambriolages (+1 140, +11%) et les vols de véhicules (+462, +11%) qui expliquent la hausse
A l’inverse, les vols avec violence (-218, -15%), les vols d’accessoires sur les véhicules (-466, -11%) et les dégradations et destructions de biens diminuent (-161, -3%)
Le nombre de faits élucidés progresse de 12% (+746 faits). La priorité donnée à la lutte contre les faits de délinquance en progression se traduit par une forte augmentation des faits élucidés sur ces catégories : cambriolages (+38%), vols de véhicules (+37%). C’est également le cas pour les vols à l’intérieur des véhicules (+83%) et les vols avec armes (+30%)

 

Atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes
Le nombre de faits constatés augmente de 11% (+924 faits) par rapport à 2014.
Ce sont les violences physiques non crapuleuses, souvent des violences intrafamiliales, (+702, +14%) et les menaces (+360, +22%) qui expliquent la hausse
A l’inverse, les violences crapuleuses (-204, -14%) diminuent
Le nombre de faits élucidés progresse de 16% (+833 faits). Le nombre de faits élucidés progresse pour les violences non crapuleuses (+15%), les menaces (+26%) et les violences sexuelles (+14%). Il diminue, mais moins que le nombre de faits constatés, pour les violences crapuleuses (-10%)

 

Une activité très soutenue des services de police et de gendarmerie
Le taux d’élucidation est donc en progression pour la grande majorité des items: +1,0 point pour les atteintes aux biens, +2,7 points pour les atteintes aux personnes
Le nombre de personnes mises en cause augmente également sur la majorité des catégories de délinquance: +3,5% pour les atteintes aux biens, +9,5% pour les atteintes aux personnes


Des succès obtenus dans la lutte contre les stupéfiants
Le nombre de faits constatés en matière de trafic et revente sans usage de stupéfiants augmente de + 24,24 %, le nombre de faits constatés pour usage et revente augmente de + 5,18 %

Le Groupe d’intervention régional (GIR) des Pays de la Loire a été créé en juin 2012. Il s’agit d’une force réunissant la Gendarmerie et la Police nationales, les Douanes et les services fiscaux qui travaille en coopération avec l’ensemble des services luttant contre la fraude
Sur le département de la Loire-Atlantique, il a réalisé 3,6 millions d’euros de saisies ( 2,7 M€ en 2014) soit 64 % des saisies réalisées sur l’ensemble de la région à savoir :
- 2 millions de saisies financières
- 1,1 million de saisies immobilières
- 630 000 € de saisies de biens mobiliers
-Sur le département, 1,1 M€ de fraudes détectées ( 668 725 € en 2014)


Les objectifs fixés pour 2016 :
Inverser la tendance sur les actes de délinquance qui ont progressé en 2015, notamment les cambriolages et les violences physiques non crapuleuses
-Poursuivre le renforcement de l’appropriation territoriale
-Renforcer le continuum entre la prévention et la répression:
-Poursuivre le développement de l’opération tranquillité vacances pour lutter contre les cambriolages (10 279 inscrits en 2015 contre 8659 en 2014)
-Amplifier les démarches de prévention auprès des particuliers: 154 réunions de sensibilisation en 2015, distribution de 180 000 flyers en 2015, deux campagnes d’affichage sur le réseau SEMITAN en juillet et novembre 2015)
-Mettre en œuvre le dispositif des conventions locales de coopérations de sécurité pour lutter contre les vols dans les zones industrielles et commerciales
Promouvoir les dispositifs permettant de prévenir ou de mieux élucider les faits de délinquance: vidéoprotection, protocoles de participation citoyennes, partenariats avec certaines professions sensibles



 

04/02/2016 | 0 commentaire
Article suivant : « 3449 tonnes de pesticides dangereux vendus en Loire-Atlantique »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter