www.media-web.fr

Coronavirus : pourquoi faire simple ?

La vie des Français est, depuis plusieurs semaines, suspendue aux informations passant en boucle sur les écrans de télé. Pourtant, nous ne savons pas tout. Le 19 février, on pouvait lire dans la revue Bio Science que 3 médecins chinois affirmaient avoir réalisé un essai clinique portant sur un groupe de 100 personnes atteintes par le virus et réparties dans plusieurs hôpitaux. Cet essai a mis en évidence le rôle bénéfique d'un médicament connu depuis très longtemps et fabriqué en grande quantité ; la chloroquine.
 Professeur Raoult
Professeur Raoult

Le National Center for Biotechnologie Information reprenait également à son compte cette annonce. Un expert français, Didier Raoult, spécialiste des maladies infectieuses, a lancé dès le 27 février, un essai clinique afin de vérifier les dires de ses collègues chinois. Les résultats affichés sont plus qu'encourageants, car le taux de réussite, notamment pour les patients ayant reçu de la chloroquine complétée par un antibiotique, ont tous éliminé le virus en quelques jours. 

Le 20 mars, dans un tweed dont il a le secret, c'est Donald Trump en personne qui annonçait que les États-Unis allaient souscrire massivement à la méthode mise au point par le professeur Raoult. On pourrait s'attendre à ce que notre pays lui emboîte pas. Et bien, ce n'est apparemment pas le cas. Nos dirigeants évoquent tout un tas de raisons pour ne pas recourir à ce procédé. Certes, il existe très protocoles administratifs et techniques très lourds avant de mettre des traitements médicaux en application et on comprend qu'il faille en minimiser les risques. Mais dans ce cas et en l'absence d'alternative crédible, pourquoi ne pas tenter ? Le médicament est archi connu depuis des décennies, fabriqué en grandes quantités et, de surcroît, très bon marché. 

Certes, il existe probablement quelques contre-indications, mais comment nos dirigeants, au cas hautement probable ou ce traitement tiendrait ses promesses, pourront-ils justifier auprès des familles des victimes dont la mort aurait pu être évitée, leurs hésitations et leurs tergiversations ?

Nous avons, pour la plupart, encore en mémoire, le « responsable, mais pas coupable » du sang contaminé.

Auteur : NG | 22/03/2020 | 8 commentaires
Article suivant : « Débattre de tout pour déboucher sur...rien ! »

Vos commentaires

#1 - Le 22 mars 2020 à 19h55 par Chloé, Saint-nazaire
Le quotidien La Provence éditions Marseille relate que plusieurs personnalités marseillaises candidats aux municipales ont eu recours au traitement du Dr Raoult et que à la Timone tous ceux qui le souhaitent peuvent être dépistés dès qu'ils ont de la fièvre et de la toux.
Le Gouvernement commence à réagir devant les succès du Dr Raoult, mais il rechigne à mettre en place ce qu'il préconise:
- Fièvre et toux, on a droit au test
-si le test est positif on a droit si on est volontaire à l'antipalu
ensuite les personnes qui ont été en contact avec le malade sont à leur tour testés, ce qui peut entraîner des sortes de cluster comme les lazaret du temps de la peste ou comme à Carry-le-Rouet.
Le Gouvernement tarde pour des raisons financières à généraliser les tests qui demandent une logistique labo... puis il faut cerner l'entourage du malade etc...
Le Gouvernement a choisi une méthode que j'éviterai de qualifier. Elle consiste à lisser le développement de l'épidémie qui selon lui atteindra selon lui de toute manière 50 à 60% de la population qui finira par être vaccinée!!!!!!!On voit ce que cela donne !
Il y aurait d'autres choses à dire. Pour ma part cela fait quinze jours que j'alerte sur l'intérêt de la méthode du Dr Raoult, spécialiste mondialement reconnu sur les virus.Ce qui me parait très grave, c'est que Macron s'est entouré au sein des medias voire du monde médical de gens qui sont à sa solde.ET qui répètent des conneries comme des perroquets. J'en veux pour preuve que dans le quotidien le Monde des personnalités sont obligées de donner leur avis sous l'anonymat car elles préconisent l'arrêt des activités économiques qui ne sont pas essentielles , au grand dam du Medef. Nous avons un gouvernement du Medef et non de l'intérêt commun de la population. Les gens de sont pas des imbéciles, tout cela finit par éclater. L'intox sur les retraites n'est pas passé. Il reste encore dans ce pays des scientifiques indépendants, des journalistes indépendants.
#2 - Le 22 mars 2020 à 20h16 par J. Martel, Saint-malo
J'entends ici ou là que la vaccination anti pneumocoques est efficace pour la protection du Coronavirus ?
#3 - Le 22 mars 2020 à 20h32 par Nadia , Brest
Merci MW de bousculer les choses. La gestion de cette crise par le gouvernement devra faire l'objet d'une enquête.
#4 - Le 22 mars 2020 à 21h39 par Chloé, Saint-nazaire
Sans commentaires et Vive le serment d'Hippocrate. Vive la recherche scientifique et médicale désintéressée: Honneur à ces médecins.


"Dans le contexte actuel de la propagation de l’épidémie à coronavirus Covid-19 sur le territoire français et dans le monde.
Conformément au serment d’Hippocrate que nous avons prêté, nous obéissons à notre devoir de médecin. Nous faisons bénéficier à nos patients de la meilleure prise en charge pour le diagnostic et le traitement d’une maladie. Nous respectons les règles de l’art et les données les plus récemment acquises de la science médicale.

Nous avons décidé :
· Pour les tous les malades fébriles qui viennent nous consulter, de pratiquer les tests pour le diagnostic d’infection à Covid 19 ;
· Pour tous les patients infectés, dont un grand nombre peu symptomatiques ont des lésions pulmonaires au scanner, de proposer au plus tôt de la maladie, dès le diagnostic :
– un traitement par l’association hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus), dans le cadre des précautions d’usage de cette association (avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2), et hors AMM. Dans les cas de pneumonie sévère, un antibiotique à large spectre est également associé.

Nous pensons qu’il n’est pas moral que cette association ne soit pas inclue systématiquement dans les essais thérapeutiques concernant le traitement de l’infection à Covid-19 en France.


Pr Philippe Brouqui, Pr Jean-Christophe Lagier, Pr Matthieu Million, Pr Philippe Parola, Pr Didier Raoult, Dr Marie Hocquart
#5 - Le 23 mars 2020 à 08h31 par Chloé, Saint-nazaire
Bonjour. J'ai écouté France infos au réveil ce matin. Le professeur Parola qui diige l'équipe du Dr Raoult à la Timone a carrément expliqué que le rôle d'un médecin c'est de faire son devoir et de soigner avec les moyens existants et il a bien expliqué le protocole. Il a balayé les arguments du journaliste de la belle façon car celui-ci relayait des conneries. Je pense, mais je peux me tromper, que l'équipe de la Timone a subi des pressions pour qu'elle soit amenée à invoquer le SERMENT D'HIPPOCRATE pour continuer à appliquer son protocole.

Que craint le Gouvernement? Tout simplement d'avoir à lancer la production des tests à grande échelle sans parler du développements des labos... toujours les problèmes de fric pourtant il y en a. Faut-il en rire ou en pleurer: j'ai cru entendre ce matin à la radio que Macron réunissait les communautés religieuses (si, si!)aujourd'hui. Amen! la messe est dite. Et vive la science désintéressée.
#6 - Le 23 mars 2020 à 13h32 par regards56, Lorient
selon Marc Lebas

Les raisons de la vindicte contre Didier Raoult
1) il s'est opposé aux 11 vaccins obligatoires voulus par Buzyn, considérant que la moitié était inutile (il a fait un bouquin sur la question)
2) il critique la politique sanitaire covid19; il préconise et applique dans son IHU : dépistage + confinement ciblé.
3) il préconise (et applique dans son IHU) une thérapie covid19 à base de Chloroquine sans l'aval gouvernemental
Tout cela lui a valu menaces et campagnes de dénigrement venant du pouvoir et des médias (Le Monde en particulier a osé qualifier de "fake" sa thérapie) car sa notoriété nationale et internationale en fait un opposant dangereux pour la clique qui gouverne le pays.
-------------------------------------
Et d'après ce qui se dit il est climato-sceptique alors là !!
#7 - Le 24 mars 2020 à 21h29 par Lequellec, Redon
-Manque de masques
manque de tests
dans quel pays vit-on ?
Le Dr Raoult, spécialiste mondialement reconnu qui est critiqué par des incompétents sur les plateaux télé.
Dans quel but ?
#8 - Le 25 mars 2020 à 20h58 par Chloé, Saint-nazaire
message 7 . La video dont le lien est ci-dessous éclaire très bien "dans quel but" agit ce Gouvernement.Si le lien n'est pas activé, faites un copier coller. Je serais très intéressé de savoir ce que vous en pensez.

https://www.youtube.com/watch?v=rBx9XqOt9Zw

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter