www.media-web.fr

Claude Goasguen (LR) encense Mélenchon

Selon une dépêche AFP, le député Les Républicains Claude Goasguen a estimé lundi que le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon était actuellement l'opposant "le plus vigoureux" à l'Assemblée nationale.

"Pour le moment, l'opposant le plus vigoureux, c'est Mélenchon", a indiqué sur LCI le député de Paris, parce que "Mélenchon est un orateur exceptionnel, ce que dit Mélenchon correspond à une partie de la population qu'il représente et que Macron ne représente pas".

Cela s'explique aussi parce que "nous, nous sommes en pleine crise, c'est clair", a ajouté l'ex-maire du XVIe arrondissement de Paris.

"Nous sommes dans un parti qui ne s'est pas transformé depuis la défaite écrasante de (François Fillon). Vous avez des gens qui ont été nommés au moment de la campagne électorale. Ils sont encore en place, c'est-à-dire qu'il n'y a plus personne en réalité. Toutes les décisions qui sont prises ne sont pas légitimes, tous les statuts ne sont pas respectés, ce sont des bandes de copains qui continuent sur le passé", a-t-il dit.

Ce ne "sont pas tant les idées de droite qui sont mortes, ce sont les méthodes, et je trouve que Les Républicains n'ont pas compris qu'il fallait désormais arrêter cette espèce de verticalité (...) Les méthodes sont complètement obsolètes", a-t-il insisté.

Claude Goasguen enfonce le clou et dit tout haut ce que beaucoup de LR pensent tout bas.

L'nterview de Claude Goasguen sur LCI


31/07/2017 | 4 commentaires
Article précédent : « L’illusion Macron n’aura pas duré, et ce n’est qu’un début »
Article suivant : « Le gouvernement décide de ne plus soutenir l’agriculture bio »

Vos commentaires

#1 - Le 31 juillet 2017 à 16h14 par antoine , Le Mans
Bravo Monsieur Goasguen vous auriez pu ajouter que Mélenchon dit des choses cohérentes qui touchent les gens.
#2 - Le 31 juillet 2017 à 16h18 par LR écoeuré, Guerande
La refonte passe par le dégagisme Pinte,Meunier, Priou, Retailleau dehors place aux jeunes ouverts d'esprit et responsables.
#3 - Le 31 juillet 2017 à 17h52 par preuss, Coutances
Bonjour, en réponse à LR écoeuré.
Je suis d'accord vaec le concept du dégagisme pour faire partir toutes les personnes qui sont responsables du 'bor..l' politique de ces dernières années mais de dire place aux jeunes ouvert d'esprit et responsables est très sectaire.
Ce n'est pas parce qu'on est jeune que l'on est ouvert d'esprit et ce n'est pas parce qu'on est irresponsable.
Je ne suis plus jeune mais je vous jure que je suis excessivement ouvert et prêt à me battre pour que la société évolue en bien pour une fois.
#4 - Le 03 août 2017 à 10h22 par michel bailly, Bouguenais
Claude Goasguen :

72 ans.
26 ans qu'il a été détaché de la FP pour exercer ses mandats.
11 ans Maire de Paris XVIème.
24 ans de présence à l'Assemblée, mandat en cours qui lui permettra d'établir une trentaine d'années dans ce lieu.
Depuis presque 4 décennies, cet homme politique a, par ailleurs, exercé de nombreuses fonctions sans discontinuer (ministérielles, responsabilités à l'intérieur de partis centristes, entre autres, à l'UMP puis chez LR d'autre part, sans oublier d'autres présences ailleurs dans les années 60).
A 72 ans, Claude Goasguen jouit d'une véritable rente élective sur ce XVIème arrondissement parisien. Reconnaissons-lui sa performance face à LREM lors des dernières législatives.
Il n'a pas gâché, c'est vrai, au contraire de certaines mêmes circonscriptions, mais il n'est pas, pour autant, autorisé à cracher dans la soupe.
Il est un des responsables de la situation actuelle du pays, de celle des partis politiques, et du besoin sans cesse répété de moralisation politique depuis la 1ère loi sur ce chapitre en 1985 et la 31ème votée ces derniers jours.

A LR écoeuré, le dégagisme, que vous souhaitez, ne saurait aboutir à coups de menton. Les élections internes prévues en 2018 seront l'occasion d'élire un nouveau président LR44, si candidat(es) en nombre suffisant.
Quant au secrétaire départemental, c'est au nouveau président LR, élu ces prochaines semaines, d'évaluer la nécessité quant à son remplacement.
Faire de la place aux jeunes, oui bien sûr. Mais nombreux, parmi eux, ont pris les habitudes des "vieux" et recréent, autour de certains de ces derniers, un nouvel entre soi "néfaste" qui aboutira idem.
Si Goasguen, bien installé, dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas, il en est d'autres, parmi les adhérents, dans quasiment toutes les fédérations départementales LR qui dénoncent les dysfonctionnements, entre quatre yeux devant ces dirigeants, et se retrouvent bannis par ces derniers.

Bon mois d'Août ensoleillé à tous.

Michel Bailly

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter