www.media-web.fr

Christophe Clergeau est contre l’écotaxe régionale

Le candidat tête de liste du Parti Socialiste ne veut pas des récentes propositions portées par quelques candidats aux élections régionales.
Christophe Clergeau
Christophe Clergeau

« Elles me paraissent un non sens au moment ou les Régions françaises voient leurs compétences économiques renforcées. Cette nouvelle fiscalité régionale aurait pour effet de détourner les transports vers des territoires sans fiscalité. 

On peut comprendre la position de certaines régions frontalières traversées par les flux continus de poids lourds. Mais une écotaxe régionale c’est se débarrasser des poids lourds chez soi pour les envoyer chez les voisins. Cela ne constitue pas une réponse au développement du fret ferroviaire. » Souligne Christophe Clergeau.

Ce dernier explique que la création d’un nouvel impôt ne règlera pas les problèmes posés aux budgets régionaux. Les régions françaises ont besoin de moyens pour agir et assurer les compétences qui leurs sont confiées. Les recettes actuelles proviennent d’une imposition que nous ne décidons pas. Une grande partie de ces nouvelles compétences relève d’une fiscalité qui n’est pas affectée directement aux régions mais passe par les dotations de l’Etat. «  C’est à ce niveau qu’il faut agir. Simplifions ! Allons jusqu’à la logique qui veut faire des régions françaises le pilier du soutien au développement économique. La réforme de la fiscalité prévue pour 2017 par le gouvernement va dans ce sens. En Pays de Loire je sais qu’il faut aider les déplacements et les flux de marchandises, les rendre plus simples, mais aussi moins énergivores et plus intelligents. Les autoroutes de la mer sont, par exemple un projet bien plus pertinent sur lequel nous pouvons nous appuyer pour favoriser notre territoire et son attractivité."

Matignon ne prévoit pas de faire ressurgir l’écotaxe

Matignon a fait savoir mardi que le gouvernement « n’envisageait pas du tout d’ouvrir une écotaxe au niveau régional » De son côté Ségolène Royal la Ministre de l’écologie qui s’était montrée en juin favorable, s’est rangée sur la position de Matignon et n’a pas voulu relancer la polémique.

Pour Claude Bartolone candidat PS en Ile de France et favorable à cette mesure « il va bien falloir que le gouvernement fasse des propositions aux différentes régions pour financer les transports de demain. »

15/08/2015 | 2 commentaires
Article précédent : « Régionales : Le Modem empêtré dans ses contradictions »
Article suivant : « Élections régionales : Laurence Garnier conduira la liste UMP UDI en Loire-Atlantique »

Vos commentaires

#1 - Le 16 août 2015 à 01h23 par Sabbioneda
J'espère que les regions qui désirent mettre en place l'écotaxe vont se battre pour l'imposer car c'est un acte écologique et non obéir à des besoins électoraux comme le fait ce gouvernent
pour ne pas blesser ces bretons lors des prochaines régionales . Cela suffit que cette région soit le nombril de la France , ses problèmes sont surtout bretons et ne doivent pas influencer la volonté d'autres regions a corriger leurs problèmes propres.
#2 - Le 17 août 2015 à 20h09 par LEPAROUX
Soyons rassurés, une nouvelle taxe va très certainement être inventée afin de payer le poste de président délégué ainsi que ceux de ses nombreux conseillers en tout genre.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter