www.media-web.fr

Christine Lagarde mise en examen dans l'affaire Tapie

Christine Lagarde était témoin assisté dans l'affaire de l'arbitrage Tapie elle a été mise en examen ce mercredi. Cependant, les charges qu'on lui reproche sont plus faibles.

Un arbitrage « frauduleux » avait permis à Bernard Tapie de récupérer 405 millions d’euros dans l’affaire Adidas en 2008.
La Cour de Justice de la République, a décidé la mise en examen de la directrice du FMI. Pourtant Christine Lagarde ne souhaite pas démissionner. «Je retourne travailler à Washington dès cet après-midi», a-t-elle déclaré.

Intentions et responsabilités

L’enquête portait au départ sur des soupçons de «complicité de faux par simulation d’acte» et de «complicité de détournement de fonds publics». Christine Lagarde est  mise en examen pour «négligence» : elle n’aurait pas assez fait pour empêcher l’arbitrage (supposé frauduleux), mais ne serait pas complice de Bernard Tapie et (son avocat Maurice Lantourne, l’arbitre Pierre Estoup, le haut fonctionnaire Jean-François Rocchi et Stéphane Richard, directeur de cabinet de Christine Lagarde ), tous mis en examen pour «escroquerie en bande organisée».
« Après trois années d’instruction, des dizaines d’heures d’audition, la commission s’est rendue à l’évidence que je n’avais été complice d’aucune infraction et a donc été réduite à alléguer que je n’aurais pas été suffisamment vigilante », a déclaré Christine Lagarde, ajoutant qui contestera cette mise en examen, qu’elle « considère comme totalement infondée ».
« D’un délit intentionnel, on passe à un délit non intentionnel», ajoute son avocat, Yves Repiquet, interrogé par Libération. Il pointe «une mise en examen minimaliste, de circonstance en raison de la fin de l’instruction et de la fin du mandat des magistrats de la CJR, et juridiquement infondée». Le conseil de Christine Lagarde estime que les magistrats «n’ont pas pris la responsabilité de rendre une ordonnance de non lieu compte tenu du caractère sensible du dossier».
 

28/08/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « 35 heures : Macron gaffe ou micro test ? »
Article suivant : « L’Ukraine autoriserait l'entrée du convoi russe »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter