www.media-web.fr

CFE : la colère des entreprises et l'aveu de Cap Altantique : « on a fait une erreur »

Ce lundi à la Baule commerçants et artisants sont allés dire à Cap Atlantique : « non ! à la CFE». La communauté de communes a de son côté « reconnu l'erreur ».

Des commerçants et des artisans en rebellion dans la rue ce n'est pas tous les jours. Venant de la Turballe, du Croisic, du Pouliguen, de la Baule mais aussi de toutes les autres communes de Cap Atlantique, ils se sont regroupés à 11 h 30 sur le parking des Floralies en chantant sur l'air du père Dupanloup : « Halte à la ponction publique, Cap atlantique a soif de fric sous le regard des politiques pour abreuver l'trésor public, ah c'est facilede nous plumer, Quand on n'a jamais su compter, Ah ah ah oui vraiment, l'argent des autres c'est épatant... ah ah la CFE on va vous allumer le feu ». La plupart des présents ont reçu la taxe à payer mi-décembre, ils passent par exemple de 500 à 1800  €, de 700 à 2100 €, de 600 à 1770 €, pour eux, il est hors de question de payer des sommes pareilles, « les charges sont déjà trop élévées, entre TVA, RSI etc... on ne peut pas ». Par rapport à l'ancienne taxe professionnelle ? « C'est beaucoup plus !».

Cap Atlantique reconnaît son erreur

Le cortège s'est dirigé vers les bureaux de Cap Atlantique avenue des Noelles, et attendu que les émissaires soient reçus par Danielle Rival et Guy Bertho vice-présidents (en l'absence de Yves Métaireau).
« Nos clients ne payent pas nos erreurs c'est inadmissible ! » « Il faut payer le même montant que l'année dernière !» Le maire de Batz-sur-mer, reviendra parler aux manifestants pour reconnaître « on a fait une erreur », elle expliquera que « les simulations n'avaient pas pu être complètes parce que nous n'avons pas vos chiffres et c'est normal », mais ne convaincra personne. Elle répète que Yves Métaireau a écrit  à de nombreuses instances. Elle tente de dire que pour 2012 « il faudra payer, mais on va obtenir des délais et revenir en 2013 à la situation précédente par une délibération de Cap Atlantique le 13 décembre. » « On ne veut pas de délai, on ne veut pas la payer !» « Démission ! » gronde-t-on dans le public. Danielle Rival a invité  les présents à aller écouter les prochains débats.
Yannick Urrien (patron de Kernews et du journal La Baule +)  était à la fois porte-voix des manifestants  et le diplomate de service, soulignant « le courage » de Danielle Rival. Appuyant sur le fait que les élus «  ont reconnu leur erreur », expliquant qu'on  « qu'on peut aller au conflit ou dialoguer » présentants les élus comme «  notre porte-parole pour parler avec les services fiscaux ». Et rappelant qu'ils vont essayer « d'inventer quelque chose pour qu'aucun d'entre nous ne paye », et appelant à la dispersion dans le calme. Porte-parole des manifestants, ou avocat de Cap Atlantique en prônant l'apaisement ? Dans tous les cas surprenant pour un journaliste.
 

Ce qu'en dit la CGPME *

Yann Le Bihen délégué régional de la CGPME pour les pays de la Loire :
« L'augmentation est l'affaire de tous, en Loire-Atlantique il y a six intercommunalités dans le même cas » « Il faut mettre pression sur les élus des intercommunalités et sur les gouvernants pour arriver à l'annulation de cette taxe ». « On peut se demander  pourquoi ils n'ont pas lu ce qu'ils ont voté :  ils ont voté une non-augmentation du taux, sauf qu'ils n'ont pas regardé que la base était multipliée par quatre ». « Ils n'ont pas le choix de revenir sur la décision, mais cela ne suffira pas,  il faudra que l'administrationfiscale, l'Etat accepte ces décisions pour annuler cette augmentation sur l'ensemble des territoires ».

* Confédération générale des petites et moyennes entreprises

Danièle Rival Vice-Présidente de Cap Atlantique répond aux manifestants.

Auteur : LY | 26/11/2012 | 9 commentaires
Article précédent : « CFE : Cap atlantique annule la hausse »
Article suivant : « CFE, La CGPME mobilise ses adhérents »

Vos commentaires

#1 - Le 26 novembre 2012 à 19h50 par pierre LeDU, Stnazaire
Bravo Madame Rival vous avez dit la vérité en parlant ainsi vous arriverez peut-etre un jour à réconcilier les français avec la politique. Nous sommes persuadés qu'une solution harmonieuse sera trouvée.
#2 - Le 26 novembre 2012 à 23h42 par rival, Batz Sur Mer
merci
#3 - Le 27 novembre 2012 à 13h20 par DJM, La Baule
Pauvre dame qui vient courageusement expliquer qu'elle ne peut rien faire à part des promesses et écrire des lettres à Hollande... Espérons que la prochaine fois que quelqu'un de Cap Atlantique prendra la parole, ce sera pour annoncer du concret... et dans l'immédiat !
#4 - Le 27 novembre 2012 à 19h46 par la moette, Mesquer
Encore un mauvais coup à la sarko.Trève de plaisanteries,ils se sont empêtrés au niveau local sur un petit problème de brevet des collèges.Mais oú est donc passé le vice président responsable de l’essor économique
#5 - Le 27 novembre 2012 à 21h45 par Yannick Urrien, La Baule
Cher confrère de Media Web,

La réponse à votre interrogation est simple, j'étais dans la salle de réunion et nous avons appris que les manifestants étaient très très en colère en bas de Cap Atlantique au point que certains (une minorité) voulaient rentrer en force et prendre Cap Atlantique... La réunion n'était pas terminé mais les agents de Cap Atlantique étaient très inquiets : "On ne peut plus rien faire pour les contenir..." Donc j'ai proposé à M. Ollieric qui a accepté, d'aller faire un premier compte rendu pour calmer et éviter le pire... J'ai donc un fait un travail journalistique de "compte rendu" pour occuper les manifestants pendant 10 minutes, le temps que la réunion se termine pour que les choses se passent bien... Mais je suis convaincu que si la situation était inverse, moi en bas avec les manifestants et vous en haut à la réunion et que votre métier, puisque nous avons l'habitude de faire cela, peut vous aider à faire un compte rendu sans notes de 10 minutes pour éviter de la casse, vous auriez fait la même chose... Car même si 20 personnes rentrent en force, vous avez ensuite un mouvement de foule et 400 personnes dans le bâtiment... imaginez la suite !
Si vous êtes en reportage pour photographier une plage, vous voyez un nageur en difficulté, vous êtes capable physiquement d'aller le sauver, vous y allez même si vous n'êtes pas maître nageur évidemment... et tant pis pour la photo ou le reportage...

Amicalement,

Yannick Urrien
#6 - Le 28 novembre 2012 à 11h19 par martin, Pornichet
Ce n'est manifestement pas le cas avec toutes les inter communalités du département. La Carene , sauf erreur ou omission, n'a pas multiplié par 4 cette fiscalité. Il me semble que cela relève d'une décision purement locale et qui concerne Cap Atlantique.
#7 - Le 28 novembre 2012 à 15h32 par DJM, La Baule
Bonne initiative de M.Urrien d'ailleurs car effectivement le manifestant qui était à côté de moi, assez remonté, a dit à sa femme : "Et si on rentrait ?". Assez calmement son épouse lui a répondu : "On n'a pas été invité...". On sait que les mouvements de foule sont incontrôlables et que le nivellement se fait alors toujours par le bas. Il faut reconnaître que Mme Rival a fait preuve d'assez de courage, même (et surtout) si elle n'avait rien de concret à proposer. Baule+ vs Mediaweb : 1-1, la balle au centre.
#8 - Le 28 novembre 2012 à 23h43 par gizeh
J'attends encore qu'un ou plusieurs manifestants nous communiquent combien ils payaient de TP en 2009 et combien ils ont de CFE a payer cette année 2012.
Merci d'avance
#9 - Le 30 novembre 2012 à 20h16 par RIVAL, Batz Sur Mer
Je viens de lire les commentaires je pense etre reconnue pour connaitre mes dossiers et je tiens a remercier Yves METAIREAU pour son investissement sur ce dossier, maintenant informez vous pour connaitre les deliberations de CAPA et de la CARENE. En attendant ce qui a été dit le jour de la manifestation a été mis en application. Je tiens a dire a toutes les entreprises, les commerçants, les artisans, les professions libérales a aller sur le site de leur mairie ou de CAPA pour savoir ce qu ils doivent faire
Sinceres salutations Danielle RIVAL

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter