www.media-web.fr

Catherine Bailhache conteste l’investiture par les Républicains de Christophe Priou aux Sénatoriales

Catherine Bailhache met en cause la légalité de l’investiture de Christophe Priou, dans une lettre adressée aux grands électeurs et aux militants.

Vous avez appris la candidature de Monsieur Christophe PRIOU aux élections Sénatoriales, investi pour les Républicains dans la 7ème circonscription du 44.

En tant que membre des Républicains, élue au comité de circonscription jusqu'au 30 janvier 2016, je dois hélas constater que les statuts et le règlement intérieur des Républicains n’ayant pas été respectés depuis 2012, les décisions du comité départemental concernant cette investiture ne peuvent être prises en considération.

Quelles raisons pour cette contestation ?

Constatés et dénoncés depuis plusieurs années, par des courriers des actes (candidature aux élections départementales en 2015), de graves manquements au règlement intérieur et aux statuts des Républicains, se sont produits. Les règlement et statuts ont été réactualisés en 2015. Ces manquements, principalement tous des manquements aux principes démocratiques qui sont le fondement de notre Parti, ont pénalisé les adhérents. Ces manquements sont ceux de la 7ème circonscription mais aussi dans tout le Département 44.

Les statuts demandent à chaque circonscription d’organiser régulièrement la consultation des adhérents (Article 4 §4). Il n’y a pas eu de réunions avec consultation et débats des adhérents depuis 2012 dans la 7ème.

Le comité départemental doit se réunir au moins deux fois par an, le secrétaire départemental doit présenter chaque année l’état des adhésions, des finances, de la vie militante ( Article 12 §1) Pas de présentation de cet ordre et pas de compte rendu éventuel des réunions.

Le règlement intérieur demande à ce que les candidats aux élections internes soient présentés aux adhérents avant les élections internes (article 8 et §5). Pas de présentation, pas de convocation des adhérents pour une réunion de présentation des candidats avant les élections internes de janvier 2016.

Le règlement intérieur demande à ce que les adhérents soient interrogés afin de donner leur avis sur les investitures pour les élections départementales et municipales (article 3 du titre I). Pas de réunions de ce type avant les élections de 2014 et de 2015. Pas d’avis écrit du comité de circonscription ou du Comité Départemental sur les investitures, pas de votes ni de comptes rendus des réunions des comités.

Le règlement intérieur n’ayant pas été respecté, les décisions prises par le comité de circonscription et le comité départemental ne peuvent être reconnues et je les conteste. Pour moi l’investiture ne peut être valable.

Je tiens à vous tenir informés de ce dysfonctionnement illégal de notre parti depuis 2012, alors que Monsieur Christophe PRIOU était le seul député de 44 élu nous représentant, responsable du parti en 44 depuis 2016. Il est donc, à mon sens, responsable de cette négligence. Il l’a reconnu lui-même, lors d’un entretien que j’ai eu avec lui en juin 2017. La fonction de Député l’ayant absorbé.

Ces négligences ont été signalées à Monsieur Bruno RETAILLEAU Président de Région par lettre en 2016. Elles sont restées au sein de notre organisation par respect de mon engagement. Aujourd’hui, je crois que vous devez être informés

Les manquements de cet ordre ne sont pas pardonnés aux Présidents d’association, rendant invalides leurs décisions. Ils ne peuvent être pardonnés à notre organisation, la désorganisant dans ses buts démocratiques et c’est ainsi que l’investiture de Christophe PRIOU ne peut être reconnue.

Heureusement, les électeurs de droite ont d’autres choix possibles. La candidature de André TRILLARD élargit cette offre par son sérieux. Une réorganisation sera à l’ordre du jour dans les mois à venir. 

Que cet article soit adressé le plus possible aux électeurs, élus communaux du 44.

Catherine BAILHACHE

20/09/2017 | 10 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 20 septembre 2017 à 18h36 par Françoise, La Baule
Chère Catherine
Ton courrier est parfaitement clair. Tant que les instances nationales couvriront
les manquements des incompétents locaux les LR 44 vont sombrer totalement. Tout cela est bien triste.
une ex adhérente
#2 - Le 20 septembre 2017 à 23h04 par anée dominique, Loire Atlantique
Madame Bailhache, les manquements que vous soulignés au sein des instances locales 44 de votre parti dues aux "dirigeants" sont malheureusement en effet miroir avec les manquements constatés dans le parti du centre que j'ai quitté pour ces raisons. Militants LR ou UDI quelquesoient le chacune) sont las, usés, par ces fonctionnements internes discourtois, inélégants et outrageant a la longue pour les militants sincères. La seule façon de stopper cela est le vote, en interne pour changer ce type de gouvernance d'alcove et de voter pour a la collegiale avec tous les adhérents militants le ou la personne a investir localement. Dans l'immediat le rdv est fixe a dimanche, si j'osais, je vous vous recommanderais de voter pour la liste SénAtlantique 44 notre equipe defend les axes de la droite et du centre, defend l'intelligence des conseillers municipaux et ne s'inscrit dans aucune negociation d'appareils, c.a.d le cercle restreint au sein de chaque formation qu el'on retrouve toujours et partout sur une generation complète, naviguant au gré des vents porteur au detriment des convistions et du travail a fournir. Comme vous le souhaitez, nous adressons votre missive aux electeurs, élus communaux du 44 que nous connaissons, qui rejoignent notre analyse de la situation et sont les seuls a disposer du pouvoir puissant de l'isoloir pour changer la donne. POURQUOI JE VOTE ? : un programme de la droite et du centre. POUR QUI JE VOTE ? pour une liste calire limpide, des personnes reelement engagées pour travailler, sans se soucier d'un planplan de carriere de notables a l'ancienne. Bien a a vous Dominique
#3 - Le 21 septembre 2017 à 10h17 par alain dubois, GuÉrande
Tout ce que dit Catherine Bailhache est malheureusement exact; nous assistons dans la fédération de loire atlantique et plus particulièrement dans la 7eme à une véritable main mise d'un clan de trois personnes, Priou, Pinte et Meunier, qui utilisent à leur profit le mouvement. Ils utilisent même le fichier des adhérents pour leur intérêt. C'est consternant. J'espère vivement qu'André Trillard sera réelu. Les adhérents constatent qu'ils sont méprisés, ignorés, ça se traduit par des défaites électorales à répétition.
#4 - Le 21 septembre 2017 à 10h27 par Jeannot, Piriac
Catherine Bailhache a raison je ne suis plus adhérents de l' UMP depuis deux ans. La 7e avait 700 militants ils en ont aujourd'hui 150 ? 200 ? c'est le brillant résultat de Pinte Meunier Priou. le renouveau passe par le dégagisme.
#5 - Le 21 septembre 2017 à 18h40 par La Vérité si je mens !, 44
RESPONSABLE MAIS PAS COUPABLE

A la suite de la longue dénonciation de Mme BAILHACHE à l'encontre du candidat M. Christophe Priou atteint par la fièvre parlementaire, un article Ouest-France du 11 septembre 2009, soit 2 ans jour pour jour, nous éclaire sur les manoeuvres dans vertueux candidat PRIOU:

OUEST-FRANCE Politique à Guérande « Nos très chers députés » épingle Priou
Publié le 11/09/2015 à 10:05

Le magazine Pièces à conviction sur France 3 a épinglé dans son numéro de mercredi soir, "Nos très chers députés", Christophe Priou, député depuis 2002, qui a ainsi acheté deux permanences parlementaires, avec un prêt de l'Assemblée nationale à 2% remboursés par ses indemnités de frais de mission (1) : la première (bureaux et appartement) a été achetée 126 000 € en 2003 sans apport personnel puis revendue, fin 2011. Le député a empoché 165 000 €. La journaliste demande au député LR s’il est normal « de se constituer un patrimoine immobilier avec de l’argent public de l’Assemblée ». Christophe Priou lui répond : « Quand vous êtes battu en 2012, vous vous retrouvez sans emploi, vous y pensez, quand il reste huit voire dix ans avant d’accéder à la retraite. Je pense qu’un certain nombre de députés et sénateurs ont fait la même chose, puisque c’était permis. Il faut que les choses soient claires : soit c’était permis, soit ça ne l’était pas. Aujourd’hui, ce n’est plus possible. Dont acte. » C'est interdit depuis février 2010, mais les crédits en cours peuvent se poursuivre.

1) Un député touche 12 870 € brut par mois, soit 7 100 € brut d’indemnités mensuelles et 5 770 € brut d’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM). Plus des avantages : un crédit de 9 504 € brut par mois, destiné à rémunérer les collaborateurs, un accès gratuit au réseau SNCF en 1re classe, le renouvellement de forfait de cinq lignes mobiles.

Source https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/guerande-44350/politique-guerande-nos-tres-chers-deputes-epingle-priou-3679578
#6 - Le 22 septembre 2017 à 11h00 par soizick, GuÉrande
ce que vous dites est vrai "vérité si je mens" Priou se fait un patrimoine sur le dos des contribuables, mais ce n'est que le face visible de l'iceberg, il en fait bien d'autres et utilise largement ses prérogatives. C'est pour cela qu'il veut retrouver un siège de parlementaire d'ailleurs. Et ne parlons pas de sa vie privée, je vais me faire censurer. Je dirai seulement que ce sinistre personnage est à éviter soigneusement. Un jour , toutes ses turpitudes sortiront, et attendez vous à des surprises incroyables
#7 - Le 22 septembre 2017 à 18h19 par sullivan, Pornichet
HONTE a Meunier qui a manqué à tous ses devoirs démocratiques depuis de nombreuses années
#8 - Le 24 septembre 2017 à 21h58 par Réaliste, Pornichet
Honte à la bande des 3
Des minables !!!!!!
#9 - Le 24 septembre 2017 à 23h01 par Katyusha, Saint-nazaire
Apparemment les perdants du jour doivent avoir une liste beaucoup plus longue de casserole si cette odieux personnage a été élu. N'oublions pas de remercier M.Trillard, qui par orgueil mal placé, coûte un siège au LR pour le sénat. Au lieu de sortir par la grande porte, il sort battu et par la petite porte tout en prenant une douche froide. What else ?!
#10 - Le 25 septembre 2017 à 08h03 par Lemere
@Soizick

Ah! Vous allez deoir pester encore longtemps.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter