www.media-web.fr

Cap Atlantique trame en vert et bleu

Le Schéma régional de cohérence écologique ou SRCE est un outil d'aménagement de territoire. Il a été présenté au conseil communautaire de Cap Atlantique.

Le SRCE décrit de manière très précise le territoire, (cartographie à échelle de 1mm pour 100 m) et permet d'identifier la trame verte et bleue (TVB) pour tendre à préserver la continuité des territoires, des milieux naturels nécessaires à la faune et à la flore. Les bénéfices concernent de nombreux secteurs comme agriculture, gestion des eaux et des sols, santé, cadre de vie... Il ne s'agit pas de « sanctuariser les espaces » mais fournir des éléments écologiques à prendre en compte.
Ainsi la fragmentation des milieux (routes, chemin de fer, urbanisation) dégrade les milieux et ne permet pas de conserver les populations initiales.
Les continuités écologiques doivent être prises en compte désormais (2011) et la trame verte et bleue doit être définie.
Les Pays de la Loire avec ses grandes zones humides, et ses milieux artificiels (agricoles ou urbains) n'a plus qu'une faible place pour les espaces naturels terrestres. Ceux-ci sont souvent spécifiques (marais, tourbières) et doivent être protégés.
 
Les enjeux
Ils peuvent être définis par type de milieu.
Ainsi l'étalement urbain doit être maîtrisé, la densification doit néanmoins préserver la perméabilité des sols. La diversité des pratiques agricoles et celle des paysages doivent être maintenues. Les milieux liés aux cours d'eau doivent souvent être reconquis, et le réseau des zones humides renforcé. Mais aussi il faut lutter contre les espèces exotiques envahissantes et faire connaître les territoires et la biodiversité.
Cap Atlantique est déjà sensible à ce type de travail et note qu'il a déjà réalisé des actions concrètes en faveur de la trame verte et bleue : contrats de bassins versants, contrats Natura 2000, mesures agri-environnementales, et prenant acte du Projet de SRCE indique qu'il le prendra en compte dans le cadre de la révision du ScoT.

 

Illustration de l'articulation des différents schémas d'aménagement. La notion de perméabilité entre les « blocs » est à considérer comme un principe  de fonctionnement.
 

30/01/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « La CARENE vote son budget dans un esprit « constructif » et solidaire »
Article suivant : « Cap Atlantique : Bon score pour le ScoT à la mi-temps »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter