www.media-web.fr

Cap Atlantique : scénario le plus cher pour Aquabaule

Plus qu’un lifting des installations, les locaux de la piscine bauloise vont être complètement repensés et réorganisés avec la création d’un espace bien-être.

Le gros sujet du conseil communautaire de Cap Atlantique a été le pré-programme de réhabilitation et de rénovation d’Aquabaule, au-delà du débat sur Pornichet (ici : http://www.media-web.fr/cap-atlantique-debat-inopine-sur-pornichet-78-77-559.html ).
Ouvert depuis 1975, le centre aquatique a vécu de beaux jours et doit maintenant passer sous le bistouri. Ce rajeunissement, une chirurgie « plus compliquée que de faire du neuf puisqu'il faut tenir compte de l'existant », commence Véronique Cardine, maire de Saint-Molf. Plusieurs scénarios sont envisagés :
- Le scénario 0 : consolidation de l’existant 
avec une rénovation simple (mise en conformité). Un investissement à hauteur de 6 395 826 €.
- Le scénario 1 : confortation de l’existant et bassin de loisir intérieur à neuf
La seule différence avec le précédent scénario est la destruction et reconstruction du bassin de loisirs intérieur à l’identique. Un investissement à hauteur de 7 616 790 €.
- Le scénario 2 : restructuration. 
Le bassin de loisirs intérieur va être détruit pour faire place à un bassin extérieur de 50 mètres. La grosse différence est la construction d’un univers de Wellness (solarium, jardin zen, sauna, …) en lieu et place du restaurant et du bassin des petits (qui seront détruits). Avec le Wellness, il est proposé un « village finlandais ». À la demande des élus, une offre famille et jeunes enfants est aussi maintenue avec la construction d’un pentagliss 4 pistes (qui va remplacer le fameux toboggan vert) et d’une lagune de jeux enfants en extérieur. Un investissement à hauteur de 8 434 973 €.

Véronique Cardine, rapportrice de la délibération, explique vouloir privilégier un bassin extérieur car il n’existe pas d’association de nage en ligne sur le territoire. Le surcoût de chauffage de ce grand bassin ne devrait pas être excessif même s’il est ouvert à l’année puisque seule l’eau sera chauffée. La commission s’est dite favorable au scénario 2. « Faire de gros travaux pour ne rien apporter de plus aux gens, c’est dommage », ajoute l’élue. D’autant qu’ils vont durer de 18 mois à 2 ans. Les élus ont renouvelé leur désir d’améliorer l’accueil des scolaires. Des travaux vont d’ailleurs être faits dans ce sens. Pour Danielle Rival, maire de Batz-sur-Mer, « ça coûte cher, nous devons avoir une perspective sur le long terme. Il faut aussi proposer de nouvelles prestations, différentes des autres piscines et bien gérer les scolaires ». Le scénario n°0 n’a pas été proposé au vote, le 1 n’a suscité aucune réaction et le 2 a remporté l’unanimité.

Le conseil communautaire en bref

- L’élaboration d’un nouveau Programme Local de l’Habitat (PLH) a été lancée puisque l’approbation des Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT) de chaque commune va en modifier certains aspects. Il devrait être opérationnel pour la fin du premier semestre 2013.
- Cap Atlantique a voté son adhésion à l’agence foncière de Loire-Atlantique.
- Le Service Public Assainissement Non Collectif (SPANC) voit deux de ses tarifs augmenter pour 2012 : la redevance pour les contrôles de bon fonctionnement pour les installations existantes passe de 31,40 € à 32,10 € et pour les installations neuves de 73,60 € à 75,20 €.
- Une indemnité a aussi été attribuée au nouveau (depuis janvier 2011) receveur de Cap Atlantique, trésorier principal de La Baule. « Il change beaucoup de l’ancien receveur, il est très présent », approuve Danielle Rival.
- L’association syndicale autorisée (ASA) des marais salants du bassin de Guérande a reçu « une ou plusieurs subventions d’un montant total supérieur à 23 000 € par an ». elle était de 56 433 € en 2011.
- L’organisateur des rencontres nationales portuaires de La Baule et du challenge des collectivités de Piriac-sur-Mer, Ideal connaissances SAS, a reçu une subvention de 8 000 € TTC de Cap Atlantique. La commune de Piriac en a elle aussi reçu plusieurs : 3 000 € en tant qu’organisatrice, 500 € pour un goûter du terroir et 1 000 € pour un reportage filmé.

Auteur : AP | 24/02/2012 | 4 commentaires
Article précédent : « Formation gratuite pour les aidants des malades atteints d'Alzheimer »
Article suivant : « Cap Atlantique : débat inopiné sur Pornichet »

Vos commentaires

#1 - Le 26 février 2012 à 10h45 par KERKARI, Stnazaire
A MON AVIS IL FAUT MISER SUR LE BIEN ETRE
LE WELLNESS D'AUTANT PLUS QUE LE MOT WELLNESS TRES PORTEUR AUX US DES LES ANNEES 90 IL VA DONC ETRE TRES ATTIRANT EN FRANCE. INVESTIR DANS LE BIEN ETRE EST TRES IMPORTANT AUJOURDHUI C UN BON INVESTISSEMENT
#2 - Le 26 février 2012 à 17h09 par Lemere
Eh! Mais dites donc, on ne demande même pas son avis a M'sieur Belliot ?
Tout de même les Pornichetins vont payer maintenant.
#3 - Le 19 septembre 2012 à 07h14 par FRELOT, Paris La Baule
Bravo,
Quelle avancée.
Je fréquente les trois établissements communautaire depuis 1985.
J'ai suivi les réalisations et travaux de nos trois piscines.
Juste une belle marche arrière...qui coute chère pour la Baule
On casse le 50M extérieur, complètement sous fréquenté il y a moins de 10 ans, pour refaire la même erreur.
Madame CARDINE, responsable ds équipements sportifs devrait je l'espère savoir que les futurs délégataires privés ne vont certainement pas accueillir de club de nage en ligne car une partie de leur gagne pain est généré par les activités de natation (apprentissage et plus grands, aquagym nage course).
Pour avoir fait parti de l'organisation de stages de natation au plus haut niveau, je peux vous assurez que les clubs français (même les petites structures) s'orientent aujourd'hui et depuis plus de 10 ans vers des équipements répondant davantage à leurs souhaits (TOULOUSE CANET ANTIBES BORDEAUX).
Oui, ils préfèrent faire 400km de plus.
La première bonne idée de notre vice présidente relayée par ses équipes, avait été aussi ce fameux 50m en eau de mer où les compétitions officielles n'auraient jamais pu avoir lieu.
Vous avez actuellement un 25m extérieur sous exploité, commencez donc par couvrir ce dernier en créant un sas avec l'intérieur, repensez votre espace ludique.
Les pentaglisse et le wellness sont une bonne idée.

Et pendant ces 18 mois de travaux, vous pensez vraiment que les usagers de la Baule vont se réorientez vers les autres piscines de la communauté?
Guérande, victime de son succès, ne pourra plus désormais accueillir de nouveau usagers en activité (école de natation, aquagym) ni en scolaires, et Piriac est tellement excentré de tout (on pouvait difficilement construire cet équipement plus loin (d ailleurs c'est au bout de la route), qu'il est évident que nous n'allons certainement pas nous déplacer.
Quand au futur 25m de la Baule, aurez vous la bonne idée de l'agrandir afin que tous les utilisateus s'y retrouvent?
#4 - Le 01 février 2014 à 09h20 par POUHAER, La Baule
pour ma part j'apprécierais que l'on n' ait
pas pied dans 1 des 2 bassins (départ à 2 m comme à Lorient) afin d'éviter les "bavards" qui encombrent la piscine voir
même les invectivent... Couvrir l'extérieur pendant l'hiver une excellente idée de mon point de vue.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter