www.media-web.fr

Cap Atlantique reçoit les rapports d'activités de différentes compétences

Le conseil communautaire a entre autres sujets traité de l'eau potable, des eaux usées et des déchets. Information et délibérations se sont succédé avec de petits films de présentation des résultats des activités.

En ce qui concerne l'eau potable le réseau est considéré comme bon ou acceptable. 12 à 16 % des volumes ne sont pas facturés, (fuites, mises à disposition). Pour les usagers le prix au m³ est facturé  à 4,85 €/m³ (pour une consommation de 120 m³/an). Concernant la qualité seuls six prélèvements de contrôle (sur 158) n'ont pas été conformes en premier analyse, les prélèvements suivants étaient corrects. Cap Atlantique sécurisera son approvisionnement en utilisant de l'eau de Loire pompée aux alentours de Nantes, (projet inter-communautaire) à partir de 2017 pour compléter la fourniture de la Vilaine.
L'investissement pour Cap est d'environ 11 million d'euros. Pour 2015 le conseil a voté une augmentation d'environ 1,1 % du coût de l'eau, qui correspond à une hausse de 2 % de la part de la collectivité, « puisque l'investissement est à répercuter à l'usager », explique le président Yves Métaireau.

Pour l'assainissement les tarifs ne changeront pas

Les délégations de service public pour la distribution d'eau potable et l'assainissement arrivent à échéance fin 2015, le conseil ne choisit pas le traitement en régie et choisit de relancer deux DSP. Jusqu'alors la même entreprise (SNC SEPIG Atlantique) était chargée des deux activités. La durée du contrat est définie à huit ans.

Les déchets

La collecte des déchets déposés par apports volontaires soient les journaux, les emballages légers, le verre et les cartons est de nouveau confiée à Grandjouan Sacco. Mais dans ce nouveau
le marché le transport n'est pas inclus, ce qui permet d'espérer une économie de 110 000 € par an environ.

La déchetterie de La Baule va se déplacer pour s'installer route du Rocher sur un terrain d'à peine 4000 m2, Gérad Denoyelle s'interroge sur la surface de la parcelle qui lui paraît « un peu faible », d'autant plus que le terrain est un peu « compliqué à aménager ». Quatre propriétaires sont impliqués dans cette transaction d'utilité publique, deux resteraient « à convaincre ». Le coût de l'opération (travaux) est estimé à 1,7 million, sans compter la remise en état du site actuel qui sera requalifié au sein d'un parc paysager.

Les vidéos de rapports d'activité sont visibles sur le site de Cap Atlantique.
 

Auteur : LY | 22/11/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « Recycler les coquilles d'huîtres »
Article suivant : « Cap Atlantique met en question l'énergie commerciale de la SELA »

Vos commentaires

#1 - Le 24 novembre 2014 à 08h54 par dufour, La Baule
Quelle information, la déchetterie est déjà Route du Rocher!
*************
oui mais elle déménage ... à 500 m :)
La rédac
#2 - Le 24 novembre 2014 à 21h25 par MG
quand c'est simple il font une usine à gaz si c'est compliqué peut être qu'ils vont faire simple hi hi hi!!!MG
#3 - Le 12 décembre 2014 à 14h26 par NOEL, La Baule
Le coût de l'eau est déjà hors de prix. Et pourtant, hausse prévue en 2015. Pourquoi doit-on payer l'eau à SEPIG et à CAP Atlantique (non chargée de la distribution). Le résultat net de SEPIG Atlantique multiplié par 4 entre 2012 et 2013. Merci les abonnés.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter