www.media-web.fr

Cap Atlantique reçoit deux labels d’Eco emballages

La collectivité fait partie des deux communautés de communes des Pays de la Loire à avoir reçu les labels Qualitri et Qualiplus.

Eco emballages a remis officiellement à Cap Atlantique les labels Qualitri et Qualiplus mardi à Guérande. La communauté de communes fait donc partie du cercle réduit des intercommunalités (45 sur les 1 225 collectivités) ayant obtenu le double label. Pour y parvenir, Cap Atlantique a dû répondre à 58 critères d’évaluation répartis sur quatre domaines : la satisfaction des usagers, la maîtrise des coûts, l’amélioration des performances de collecte et l’amélioration des conditions d’hygiène et de sécurité du personnel. Pour Pascal Noël-Racine, vice-président de Cap Atlantique, c’est la preuve de « la reconnaissance nationale de notre service de collecte des déchets ».

Qualitri et qualiplus

Les labels ont été mis en place par Eco emballages et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). « Cette démarche est issue du Grenelle de l’environnement », explique Catherine Le Pober, responsable régionale d’Eco-emballage. Le but étant d’améliorer la qualité globale des services de collecte en promouvant la démarche d’optimisation du service de collecte, en renforçant l’animation locale et en encourageant les bonnes pratiques. La demande de labellisation n’est pas obligatoire, mais dépend de la volonté des collectivités. Les critères de sélection pour Qualitri sont regroupés autour des quatre domaines développés plus haut. Quant à Qualiplus, les critères sont les mêmes, mais en beaucoup plus exigeants, bien sûr. Ils concernent la valorisation des déchets, l’analyse des causes des accidents du travail et la présence sur le terrain d’agents de communication de proximité pour aider et conseiller les habitants.

Valoriser le travail

C’est depuis sa création en 2003 que Cap Atlantique travaille sur ces thématiques. « C’est une volonté politique, nous avons mis des moyens en investissant dans du matériel et en formant des agents », précise Philippe Cluzeau, membre du bureau communautaire. Et ça marche. Au point d’avoir en 2010, 82 kg/hab. d’emballages ménagers recyclés, la moyenne dans le département étant de 51,97 kg/hab..Dans les Pays de la Loire, quatre collectivités sont labellisées et seulement deux ont les deux labels. Un point très positif pour Cap Atlantique. « L’obtention des labels s’inscrit dans une démarche continue d’amélioration du service rendu. La labellisation est ainsi remise en jeu tous les trois ans », ajoute Pascal Noël-Racine. Pourquoi faire cette démarche ? Pour valoriser les actions de la collectivité et le travail des agents. D’autant que les normes adoptées pour avoir le label ne facilitent pas le travail des agents. Une situation dont les élus comme Michelle Poupard, adjointe en charge de l’environnement et du patrimoine, disent avoir « bien conscience »..

Auteur : AP | 31/01/2012 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter