www.media-web.fr

« Cap Atlantique » paré pour l’opération « Grand site » sur les marais salants

Sites classés à de multiples niveaux, reconnus d’intérêt national et même international, les marais salants des bassins de Guérande et de Mesquer ont besoin d’une protection à leur échelle. Remarquable. C’est ce que peut offrir l’Etat avec l’opération « Grand site ». Cap Atlantique en sera le maître d’œuvre. Le Comité de pilotage se réunira une première fois à l’automne. Le Grand site devrait bouleverser les activités humaines et les habitudes sur les marais salants.
Didier Bailleul.
Didier Bailleul.

Qu’est-ce qu’une « Opération Grand site » ? « Il s’agit de protéger les espaces naturels remarquables et sensibles qui subissent une fréquentation accrue. Les dommages peuvent être irréversibles et mettre en danger la biodiversité, voire les activités salicoles et conchylicoles. Il faut avoir une vision d’ensemble, trouver le bon équilibre entre les activités humaines, économiques, et la préservation du site. L’Etat s’engage en ce sens avec tous les acteurs concernés sur place », explique Didier Bailleul, inspecteur des sites à la DREAL des Pays de Loire. L’exemple le plus connu d’opération « Grand site », c’est le réaménagement complet de la Pointe du Raz où les installations « humaines », les parkings notamment, ont été effacées et déplacées plus en amont. Les flux de visiteurs ont été canalisés sur des chemins balisés. « Comme à la Pointe du Raz ou pour le Mont Saint-Michel, les marais salants doivent bénéficier de ces dispositions », ajoute l’expert.
Il faut bien reconnaître que la situation actuelle ne peut perdurer plus longtemps. A certains moments, c’est l’embouteillage sur les routes sinueuses des marais, réputées si calmes et bucoliques jadis. Professionnels, chasseurs, cyclos, randonneurs, pêcheurs à pied, camping-caristes, et autres, s’y croisent. Et les marais de porter des stigmates de plus en plus visibles de cette sur-fréquentation. « Il est question de réfléchir à la façon dont on va fréquenter ces espaces. L’Etat a mis en place l’opération Grand site dans ce cadre. Il est certain que tous devront faire des concessions et avoir une démarche basée sur le développement durable. Cela ne doit pas passer pour une brimade de certains usagers. Il est nécessaire de prendre des mesures », ajoute Didier Bailleul.
La réflexion sur le Grand site n’est pas nouvelle. Elle a été initiée en 1998, mais le naufrage de l’Erika et la marée noire qui s’en est suivie lui a été fatale. Elle revient d’actualité et le processus s’accélère. Le diagnostic est en cours et Cap Atlantique a pris les rennes du projet. Un comité de pilotage d’une cinquantaine de personnes, réunissant des élus représentants toutes les communes des bassins de Guérande et de Mesquer, des représentants d’organisations professionnels, des délégués associatifs et issus des associations environnementales agrémentées, a été constitué. Il se réunira pour une première prise de contact dès l’automne. Ses travaux seront suivis de très près, car partout où a été menée une opération « Grand site », elle a fait débat, suscité émotion et opposition.
Depuis quelques jours, la municipalité de Guérande vient déjà de durcir le ton sur le site de Sissable en interdisant la circulation et le stationnement des véhicules motorisés, hors dérogations. « Une mesure expérimentale transitoire pour faire évoluer notre réflexion en vue du projet Grand site », explique Michèle Poupard, adjointe au maire de Guérande, en charge de l’environnement. Une goutte d’eau dans l’océan, diront certains. Car si l’initiative s’impose, elle pâtit d’un manque d’aménagements en amont. Où iront se garer les véhicules chassés de Sissable ? Au risque de déplacer le problème, la municipalité fait appel au civisme des citoyens. Le « Grand site » des marais salants devra régler ce genre de problème, en mettant dans la balance, Ecologie et Economie. Une gageure.
 

Auteur : YD | 24/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : DLR Nicolas Dupont Aignan propose un plan de sortie de crise concernant le projet d'aéroport. »
Article suivant : « Caravane du Parti socialiste le Modem 44 condamne »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter