www.media-web.fr

Cap Atlantique : épandage de déchets verts, pas si verts

L’association Presqu’île environnement dénonce l’épandage de déchets verts valorisés pour l’agriculture. En cause, les corps étrangers plastiques, caoutchoucs, verre, métaux qui se trouvent dans les livraisons pour épandage.

Un agriculteur de Guérande s’est fait livrer par Cap Atlantique des  déchets verts broyés dits «valorisés » pour amender la terre à proximité des marais salants. Ces déchets verts proviennent des particuliers, des services municipaux et des entreprises.
Ils comportent en grande partie des pins en provenance de La Baule « dont l’agriculture biologique ne veut pas car cela rend la terre acide» explique Rémy Gautron président de Presqu’île environnement.

25 948 t de déchets verts sont broyées et compostées sur les sites de Livery, La Baule,Piriac, Pénestin, Kéraline et Pompas. Aucun tri n’est effectué, ainsi restent par exemple dans les déchets, les plastiques de ceux qui cultivent sous film.
Les  déchets sont épandus  tout près de la zone naturelle protégée et sensible que sont les marais salants. Les eaux de ruissellements du bassin versant des marais entraînent les composés solubles directement dans les sites classés protégés.

Pour Presqu’île environnement, les polluants importés dans le sol contaminent également le fourrage des bovins.
L’association n’a rien contre la valorisation des déchets verts, elle demande juste qu’il ne s’agisse « que » de déchets verts. Dans un courrier adressé à Cap Atlantique en septembre 2010 elle préconisait un recyclage des déchets verts publics en compost sains et assimilable par le sol et les plantes, sans risque de contamination.

Auteur : JBR | 24/11/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « Jardinage au naturel »
Article suivant : « MoDem : Xavier Bruckert réelu président de la fédération 44 »

Vos commentaires

#1 - Le 24 novembre 2014 à 21h48 par MG
sur la photo je ne vois pas beaucoup de plastique . c'est gratuit l'agriculteur pourrait passer avec un panier pour ramasser le peu de déchet qui reste . A mon avis le pb vient des personnes qui livre à la déchetterie .pour une foie je défend cap , pour être beaucoup plus propre voir le prix de revient .L'agriculture biologique peut utiliser du calcaire naturel pour compenser l'acidité ce n'est une monstruosité , vous n'êtes jamais content ce n'est pas du compost mais du broyage de végétaux MG
#2 - Le 25 novembre 2014 à 18h13 par Collas, Jans
Dans les années 90 j'ai été invité à un colloque pour présenter la revalorisation des déchets en compost, un mélange d'ordures ménagères et de végétaux épandu entre les rangs de vignes de Champagne... des plastiques, des métaux, des métaux lourds, des seringues et des piles, le tout broyé... il a fallu nettoyer les terres polluées depuis des années... et voilà que la gratuité va polluer nos terres et les nappes phréatiques... ne recommençons pas la gestion des déchets sur la Ferme du casino de la Baule où une maison de retraite devait être construite sur cette gangrène comme sous le Hameau du Carbonnet de Batz sur mer...
#3 - Le 26 novembre 2014 à 18h50 par MG
je ne vois pas le rapport avec ce qui se faisait dans le champagne et je ai dit qu'il fallait ramassé . Quand a la ferme du casino c'était un dépotoir pas une déchetterie j'en sais quelque chose je suis aller déposer des ordures de jardins .Mais était aussi jeté :les déchets de la clinique de la baule ,les déchets de résine du chantier gouteron ,les restes de peinture etc . Quand les déchets vert sont épandus sur les champs , il est très facile de ramasser les polluants et de faire un control avant le labour .MG

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter