www.media-web.fr

Cap Atlantique dit non à l'eau ferrugineuse

Cap Atlantique était en débat d'orientation budgétaire ce jeudi lors du conseil communautaire, le sujet de la qualité de l'eau potable est d'actualité en presqu'île et la discussion s'est organisée autour des choix à faire pour le renouvellement des installations et la facturation.

Les habitants de Cap Atlantique ont depuis cet été la désagréable surprise de voir couler de  l' « eau marron » de leurs robinets. Les canalisations sont de fonte grise non revêtue, et des traitements modifiés (plus de chlorures) ont augmenté  le relargage de rouille. L'eau est « potable » au sens bactériologique, mais l'aspect est désagréable et pour la lessive c'est inutilisable. Les usagers sont mécontents, et ce qui était accepté quelques jours en fin d'été depuis plusieurs années devient un point à régler rapidement.

Plus de 100 km de canalisations à renouveler

Yves Métaireau souhaite rénover les installations : « sans augmentation de la facture d'eau cela sera impossible ». Cap Atlantique doit accepter la modification de TVA (7 à 10 %) qui entraînera une hausse de la facture (120 m3) de 19,52 €.
Augmenter la part de Cap Atlantique de 4 % conduirait à une augmentation de 21,54  €.
Cet écart de recette (105 k€ / an environ) permettrait « d'absorber un surplus de 4 à 5 M€ de travaux sur le budget d'eau potable ».
 

Dérouiller oui, mais doucement

Pour Claude Morel il faut arrêter de tirer sur les usagers, et il n'est pas favorable à cette augmentation. Mais le président de Cap continuera d'argumenter et le prochain vote pourrait valider une augmentation de 2 %, chacun ayant mis de l'eau dans son vin. Bernard Lafraise rappelle à l'occasion que Cap Atlantique a besoin aussi de prévoir la prise en charge du traitement des eaux pluviales, compétence reprise récemment aux communes.

Auteur : LY | 30/11/2013 | 3 commentaires
Article précédent : « L'université de Nantes se dote d'un Institut de criminologie pluridisciplinaire »
Article suivant : « Retraites : la CGT s'en prend au bâtiment du Medef »

Vos commentaires

#1 - Le 30 novembre 2013 à 13h29 par UMPHilare
Qui gère, la collectivité ou un fermier ?
#2 - Le 02 décembre 2013 à 16h54 par pat
Aujourd'hui l'eau est le 3em secteur le plus corrompu après l'armement et le BTP ! Alors que c'est une ressource vitale pour l'humanité. Que font nos gouvernants pour moraliser tout cela, où trempent-ils aussi dans cette corruption, ceci expliquerai cela ?
Alors que l'on voit bien que la ressource eau va finir par se raréfier. Ce qui montre bien que les économies d'eau doivent se faire au quotidien par chacun d'entre nous !
pour info 60 millions de consommateurs teste des douchettes à économie d'eau et préconise la pose de matériel d'économie d'eau sur les robinets et WC.
L'étude montre qu'une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d'eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d'économie d'eau par an, tout en gardant le même confort.
Il est indiqué que ces matériels d'économie d'eau permettent au final une économie entre 217 et 267 € /an ce qui représente 45% de la facture d'eau (30% d'économie pour l'eau et 15% supplémentaire sur l'énergie).
plus d'infos sur http://www.activeau.fr/test_60_millions_de_consommateurs.htm
#3 - Le 12 décembre 2013 à 18h57 par la moette, Mesquer
La distribution de l'eau sur la presqu’ile,çà ne vous rappelle rien;

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter