www.media-web.fr

Campagne : « Ma ville soutient Aung Suu Kyi »

Aung San Suu Kyi, leader du parti démocrate birman, est privée de liberté depuis 14 ans pour avoir défié la junte militaire au pouvoir et s’être battue pour faire de la Birmanie un pays libre et démocratique. Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la Paix 1991.

Des nouvelles du comité de soutien pour Aung San Suu Kyi. Plus de 2100 membres au sein du comité français pour la libération d’Aung San Suu Kyi.

« Fin septembre, un responsable birman aurait confirmé que la libération d’ Aung San Suu Kyi aurait lieu le 13 novembre, soit une semaine après les élections prévues le 7 novembre. Cette date correspond au terme de ses 18 mois d’assignation à résidence supplémentaire auxquels elle avait été condamnée l’an passé, suite à l’intrusion d’un citoyen américain au sein de sa résidence.

Aung San Suu Kyi ayant été privée de liberté durant 16 des 21 dernières années, cette information est bien sûr accueillie avec beaucoup de joie. Info Birmanie appelle cependant à la prudence, d’une part l’annonce n’a pas encore été confirmée officiellement par les hauts responsables birmans ; d’autre part la junte a maintes fois promis au cours des vingt dernières années la libération d’Aung San Suu Kyi, sans que ces promesses ne se matérialisent. 

Débutée pendant l’été 2009, la campagne « Ma ville soutient Aung San Suu Kyi » une vingtaine de villes ont relayé la campagne, montrant ainsi leur soutien à l’opposition birmane et à sa cause. Le 24 août 2010, Philippe Paul, sénateur maire de la ville de Douarnenez, a remis la médaille d’honneur de la ville à Aung San Suu Kyi en présence du Président d’Info-Birmanie, ainsi que de Jane Birkin. Répondant à l’invitation du maire, plusieurs élus de la région étaient présents et ont exprimé leur désir de voir naître dans leur commune des actions similaires. Si vous vivez dans une ville qui n’a pas encore officiellement manifesté son soutien à Aung San Suu Kyi, contactez votre Mairie pour que celle-ci se joigne à la campagne. La lettre d’interpellation qui peut être adressée aux élus est en lien sur :

http://www.infobirmanie.org/images/stories/campagne/lettre_interpellation_lus.pdf

La liste de toutes les villes qui ont participé à la campagne sont sur le site Internet rubrique Actions/Campagne’ma ville soutient ASSK’ : http://info-birmanie.org

Aung San Suu Kyi : une vie dédiée à la paix et à la non-violence. Seul Prix Nobel de la paix emprisonné au monde

Arrêtée pour la première fois en juillet 1989, Aung San Suu Kyi a passé au total 14 des 20 dernières années en prison ou assignées à résidence. Les généraux birmans lui ont maintes fois offert la liberté à condition qu’elle quitte le pays, ce qu’elle refuse, pour rester auprès de son peuple. Elle vit dans un isolement total, coupée de sa famille et de ses proches, sans aucun moyen de communication.

En 1991, Aung San Suu Kyi reçoit le Prix Nobel de la Paix. Malgré le harcèlement et les intimidations, elle ne cessera jamais de prôner le dialogue et la réconciliation en Birmanie. En août 2009, à l’issue du procès qui lui est intenté pour avoir laissé un Américain s’introduire chez elle, Aung San Suu Kyi est de nouveau condamnée à 18 mois d’assignation à résidence. L’appel déposé par ses avocats a été rejeté le 2 octobre. Cela fait maintenant 14 ans qu’Aung San Suu Kyi est privée de liberté ».

10/11/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Parlons-en ! La loi loppsi 2 invite les maires et les préfets à dénoncer les pauvres »
Article suivant : « Politique-fiction : 2012 réélection de Nicolas Sarkozy »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter