www.media-web.fr

Bruno Retailleau monte le ton à Matignon

Les Présidents des régions Pays de la Loire et Bretagne, ont été reçus, avec l’ensemble des Présidents de Région, par le président de la République, François Hollande et son Premier ministre, Manuel Valls. Ils ont discuté de la mise en œuvre du plan emploi du gouvernement.

Mardi matin, Jean-Yves Le Drian (PS) et Bruno Retailleau (LR), respectivement président des régions Bretagne et Pays de la Loire étaient à la réunion organisée à Matignon (Paris) par le Premier ministre, Manuel Valls. Avec eux, tous les présidents de Région (hormis Laurent Wauquiez (LR), président d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui a boycotté la réunion), et pas moins de huit ministres : Marylise Lebranchu (Décentralisation), Emmanuel Macron (Économie), Myriam El Khomri (Travail), Najat Vallaud-Belkacem (Éducation), Alain Vidalies (Transports), Christian Eckert (Budget), André Vallini (Réforme territoriale) et George Pau-Langevin (Outre-mer).

L’exécutif a exprimé son désir de développer la formation et l’apprentissage. Et pour se faire, le chef du gouvernement compte sur l’appui des régions. L’élu Les Républicains va plus loin qu’un simple appui. Il désire une « véritable décentralisation des politiques de l’emploi », en d’autres termes, ils souhaitent des réformes qui lèguent aux régions l’ensemble des actions permettant de lutter contre le chômage. Le plan d'urgence pour l'emploi annoncé le 18 décembre, par le président de la République, doit porter de 150 000 à 500 000 le nombre de chômeurs supplémentaires bénéficiant d'une formation en 2016. Et justement Bruno Retailleau prend pour exemple, les formations proposées aux demandeurs d’emploi. Il a fait savoir qu’il n’entendait pas financer « des formations voies de garage qui n’aboutiront qu’à un traitement statistique du chômage. » Le patron de la région envisage également d’organiser un « Grenelle de l’apprentissage. »

Notre-Dame des Landes s'invite dans le débat

Bruno Retailleau a profité de cette réunion de travail pour demander au Gouvernement de faire avancer le dossier sur Notre-Dame des Landes. Un projet qui concerne 3 500 emplois, selon l’élu, et « qui représente un levier exceptionnel pour l’attractivité du grand ouest. »


Manuel Valls a déclaré que d’ici quelques semaines, « un document précis » devrait être établi « sur la base du travail entre les régions et le gouvernement (...) pour aller encore plus loin dans ces domaines-là ».

Auteur : Y.P | 03/02/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Ayrault : le retour ! Une première dans la 5ème République »
Article suivant : « Le fils de Bourvil à la tête de la commission des Lois »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter