www.media-web.fr

Bruno Retailleau : "La soi-disante découverte du mauvais état des comptes publics s’apparente à une farce."

Le président de la région Pays de la Loire dénonce « le coup de com » du gouvernement Macron destiné « à revenir sur des promesses de campagne intenables »
Bruno Retailleau
Bruno Retailleau

Ce n’est pas nouveau et de bonne guerre les socialistes en 2012  avaient dénoncé l’héritage Sarkozy. Emmanuel Macron en tant que ministre de l’Economie de François Hollande ne pouvait ignorer la situation des comptes publics.

« Le Sénat, dès la fin de l’année 2016, avait rejeté le budget 2017 pour insincérité.

Les rapports du Sénat sur ce sujet étaient on ne peut plus explicites. Emmanuel Macron, ministre de l’Economie jusqu’en mai 2016, ne pouvait ignorer cette situation, Edouard Philippe non plus. » Rappelle Bruno Retailleau.

« Les mêmes qui se scandalisent aujourd’hui étaient ceux qui proposaient il y a quelques semaines d’ouvrir les vannes budgétaires. » Conclu le président de la région Pays de la Loire.

01/07/2017 | 2 commentaires
Article précédent : « La dégringolade de la cote de popularité d’Emmanuel Macron a commencé »
Article suivant : « Les socialistes sont clairement dans l’opposition au gouvernement »

Vos commentaires

#1 - Le 01 juillet 2017 à 13h00 par Jeannot, Quiberon
Retailleau a raison même si je ne partage pas ses idées le seul candidat à la présidentielle qui avait un discours sérieux sur les finances publiques était Fillon.
#2 - Le 03 juillet 2017 à 18h09 par Lemere
Que M. Retailleau fasse alors preuve de cohérence et renonce lui aussi a NDDL !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter