www.media-web.fr

Bruno Retailleau abandonne la Région Pays de la Loire

A peine arrivé déjà parti, après avoir abandonné les vendéens Bruno Retailleau abandonne la Région Pays de la Loire. Rattrapé par le cumul des mandats, Bruno Retailleau a préféré se consacrer au Sénat.

Celui que quelques uns avaient vu premier ministre de François Fillon, n’a pour ambition que de devenir le nouveau président du Sénat. L’éviction d’André Trillard n’étant pas étrangère à tout cela.

La succession à la tête de la Région provoque déjà des déchirements entre ceux qui se voient succéder à Retailleau.  François Pinte, actuel premier vice-président, l’Angevin Paul Jeanneteau, en charge de l’économie, et la Mancelle Christelle Morançais, chargée de la formation.

Yannick Favennec, le conseiller régional et député centriste de Mayenne, dénonce dans Ouest France « un abandon au milieu du gué. » et d’ajouter « Je partage le point de vue de Franck Louvrier qui met en avant les options de Valérie Pécresse ou Xavier Bertrand de privilégier leur mandat régional. »

Christophe Clergeau n’est pas en reste « Triste et aberrant spectacle donné par la majorité régionale. Deux ans à peine après les élections cette majorité existe-t-elle d'ailleurs encore?

Dans l'attente de la décision de Bruno Retailleau j'ai gardé le silence mais trop c'est trop. Notre région mérite mieux que ces jeux de pouvoir. N'est-elle donc à leurs yeux à toutes et tous qu'un instrument de leur ambition personnelle ? Qui pense encore à droite l'avenir des Pays de la Loire et de ses habitants ?

Je ne regrette pas d'avoir mené combat sur un engagement 100% Pays de la Loire. Les citoyens en redécouvrent aujourd'hui le sens. »

Auteur : NG | 08/09/2017 | 4 commentaires
Article précédent : « Le Parti Socialiste s’en prend à Bruno Retailleau qui «  abandonne son poste ! » »
Article suivant : « Jean-Luc Chenut, Président du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, a écrit au Premier Ministre, Edouard Philippe »

Vos commentaires

#1 - Le 08 septembre 2017 à 12h21 par blabla, Pornichet
votez bien qu'ils avaient dit !!!!!! aujourd'hui, tout comme hier, tout comme il y a 30 ans, les jeux de postes et pouvoirs se font trop bons à lorgner ! comme d'habitude.
pas un seul pour rattraper l'autre, non, tous au même niveau : lamentable.
merci à vos cons de concitoyens de vous faire confiance de temps en temps !
plaignez vous au FN dorénavant les politiques locaux des LR, vous faites bien la paire avec vos conneries.
#2 - Le 08 septembre 2017 à 14h19 par Betty, La Baule
Philippe De Villiers avait bien expliqué qui était Monsieur Retailleau. La vérité est criante.
#3 - Le 08 septembre 2017 à 14h54 par michel bailly, Bouguenais
Une démission lourde de conséquences à terme.

Rappelons-nous celle de Fillon ...
Au terme du mandat, il avait voulu se représenter ...
Les électeurs s'en sont souvenu et la Gauche s'est emparé de la région.
En 2021, mêmes conséquences.

Militant très actif, (délégué LR44-04) lors de la campagne 2015, comme d'autres, je ne ressens que de la colère vis à vis de cette démission.
Un président de région incarne son territoire, à l'image de Pécresse, Bertrand, Wauquiez, qui tous trois ont abandonné leurs mandats de parlementaires.
Mais ne dit-on pas, à certains endroits, que Retailleau n'est intéressé que par tout ce qui brille à Paris ?
Présidence du groupe parlementaire au Sénat, peut-être présidence du Sénat, celle, aussi, de LR ...
Candidat à tout, Retailleau pourrait bien tout perdre.

Michel Bailly
Bouguenais

PS :
A la lecture de la pqr du jour, il ne semble pas que la succession se passe très bien entre différents vices-présidents.
Les 4 prochaines années de mandat à la région risquent d'être pénibles.
#4 - Le 09 septembre 2017 à 01h06 par Lemere
Bon vent, faut croire que gérer une région cela devait etre trop fatiguant pour ce Monsieur.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter