www.media-web.fr

Bretagne Réunie contre la fermeture de l'INAO de Vertou

Bretagne Réunie apporte son soutien au personnel de l'antenne de l'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité) de Loire-Atlantique installée à Vertou, menacée de fermeture au profit de l'antenne d'Angers.

La commission agriculture, viticulture et agro-alimentaire le Président Jean-François LE BIHAN  signe pour Bretagne Réunie un communiqué pour « appeller tous les décideurs de Loire-Atlantique et du reste de la Bretagne à se mobiliser pour maintenir une présence INAO en Bretagne : élus, responsables agricoles et agro-alimentaires, acteurs de la qualité, associations de consommateurs.
 
Ce retournement de situation en un mois est étonnant quand l'on sait que l'activité de l'antenne d'Angers devait à l'origine être répartie entre celles de Tours et de Vertou.
Après que les élus du Maine et Loire ont fait pression pour le maintien de l'antenne d'Angers, aujourd'hui c'est l'antenne de Vertou qui est menacée de fermeture.
 
Rappelons que l'antenne de Vertou (avec celle de Caen pour certaines productions et la Normandie) rayonne sur les cinq départements bretons et le département de Vendée.
L'INAO est chargé de la mise en œuvre de la politique française relative aux appellations d'origine contrôlées (AOC) comme pour les vins de Nantes, le cidre de Cornouaille,... et aux indications géographiques protégées (IGP) comme pour le sel de Guérande, le pâté de campagne breton, le blé noir de Bretagne...les labels rouge et le label Agriculture Biologique.
Derrière la volonté de suppression de l'antenne de Vertou, il y a une claire volonté de contrôler un peu plus le vignoble du pays Nantais à partir du Val de Loire voisin.
Les propos des politiques angevins et des responsables de la filière viticole angevine suite à la nouvelle du renforcement d'Angers au détriment de la Loire-Atlantique sont plus qu'éclairants.
Plus globalement c'est l'ensemble des AOC, IGP et label rouge de Bretagne qui risquent de ne plus être suivis depuis leur territoire d'origine si le pouvoir politique valident ce projet de re-concentration régionale et de fusion. Au contraire, dans le cadre de cette réflexion nationale sur le maillage territorial de l'INAO, donnons un nouvel envol à l'antenne de Vertou, en lui confiant des missions élargies sur le pays Nantais et le reste de la Bretagne.
La Bretagne, l'une des principales régions agricoles françaises et européennes UE, s'est engagée dans un travail de mutation de son agriculture vers l'identification d'origine et les signes de qualité, et vers des conversions à l'agriculture biologique. Dès lors, l'antenne bretonne de l'INAO peut contribuer à la préservation du patrimoine collectif, à mieux garantir l'origine et la qualité aux consommateurs et opérateurs en lien avec ses comités nationaux, engager des partenariats avec les pôles d'enseignement et de recherche,  protéger les terroirs et conseiller les acteurs ».

                   
 

 

20/07/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « La justice dira-t-elle « foin du Cannabis Social Club » de Nantes ? »
Article suivant : « Gens du voyage : Le député PS Dominique Raimbourg propose des solutions »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter