www.media-web.fr

Bretagne : Hervé Le Bras interdit de conférence à Guérande

Hervé Le Bras est démographe, il devait tenir une conférence à Guérande sur les Pays de la Loire sujet de son dernier livre. Craignant des troubles, la Mairie a préféré annuler.
La forme d'une région - Editions de l'aude
La forme d'une région - Editions de l'aude

« Possibles troubles à l'ordre public » a indiqué l'État à la Ville. Alors la Mairie a annulé.
Hervé Le Bras* réfléchit sur la démographie, l'histoire, les régions et notamment les Pays de Loire, la Bretagne etc..

La mairie annonçait la conférence :
« Le débat sur la réforme territoriale et le redécoupage des Régions agite la France aujourd’hui. Voilà une occasion pour se pencher sur le travail d’Hervé Le Bras qui démontre la réalité du fait régional et son ancrage, souvent ancien, dans les réalités sociodémographiques. Cet ouvrage contribue, avec force, à alimenter un débat objectif et apaisé pour ce qui concerne les Pays de la Loire. « À tous ceux qui affirment que la région Pays de la Loire n’existe pas, Hervé Le Bras prouve le contraire » souligne ainsi Jacques Auxiette, Président de la Région Pays de la Loire, dans sa préface.
Grâce à Hervé Le Bras, plongez dans le peuplement de cette France ligérienne, ses croyances, ses politiques d’héritage, ses structures profondes. À travers les principales thématiques abordées (la famille, l’éducation, les catégories sociales, le chômage, le logement ou encore la migration), l’ouvrage insiste sur les caractères humains des Pays de la Loire, sur leur continuité et leurs ruptures historiques. L’auteur y compare l’évolution de cette région à celle de la France entière en utilisant un système passionnant de cartographie. »


Des messages visibles sur le net invitaient à un rassemblement « dans le calme » pour ceux qui ne partagent pas les idées d'Hervé Le Bras. Après tout, pourquoi n'auraient-ils pas le droit de manifester un désaccord, un sit-in n'a jamais fait de mal à personne.

En maintenant cette conférence, Guérande et la Préfecture aurait fait sortir les loups du bois, à huit jours d'une grande manifestation pour la réunification, ils auraient montré qui forment certains des rangs des partisans d'une grande Bretagne, opposés à la fusion avec les Pays de La Loire qui leur ferait perdre leur « identité » et qui ne rèvent que de récupérer la Loire Atlantique sous le gwenn-ha-du.

Pourquoi ne pas interdire la manifestation à Nantes dans ce cas ? « Le trouble à l'ordre public » est autrement plus prévisible.

Pourquoi ne pas interdire le livre, s'il est source de désordre ? Tant qu'à faire ! Qu'est-ce sinon de la censure que d'interdire cette conférence ?

Depuis quand l'État cède-t-il à la pression de quelques poignées d'agités ? Encore faudrait-il qu'il y ait un risque sérieux. Comment en être certain puisque supprimant la cause, on aura supprimé l'effet. Et les « opposants » à l'auteur auront désormais beau jeu de crier à la manipulation.


Guérande « Ville d' Art et d'Histoire » oui, mais pour Guérande « Ville de débats et de liberté d'expression » il faudra encore attendre.
Que la Mairie craigne qu'on fracasse ses batiments à Athanor est bien compréhensible, mais où sont « les forces de l'ordre », celles qui arrivent par dizaines de cars autour du Palais de justice à Saint-Nazaire ou à Nantes quand un opposant à Notre-Dame-des-Landes est jugé ?

À Batz-sur-mer un bel ouvrage a été retiré de la vente à l'office de tourisme par le maire parce qu'il ne lui convenait pas, à Guérande un auteur ne peut pas  présenter son livre en plein débat sur les régions. 

Deux jours après qu'un ministre a parlé d'illettrisme, montrer la puissance des « lettres » et la liberté de penser qu'elles peuvent apporter aurait été un message fort. Ne pas pouvoir lire est un handicap qui doit être guéri mais interdire de lire est un délit qui doit être puni.

Quelle Commune désormais osera inviter Hervé Le Bras ?

Média-Web présentera le livre de Hervé Le Bras sur tous ses sites pendant 15 jours. Ce n'est pas une histoire d'opinion, c'est une affaire de liberté.

*http://fr.wikipedia.org/wiki/Herv%C3%A9_Le_Bras

http://www.lesechos.fr/politique-societe/regions/0203760128478-herve-le-bras-en-bretagne-et-ailleurs-il-faut-developper-une-economie-du-bon-sens-1043133.php

http://rue89.nouvelobs.com/2013/04/28/mariage-tous-ps-a-fait-erreur-electorale-enorme-241844

Auteur : LY | 18/09/2014 | 9 commentaires
Article précédent : « Connecting Day recevra Jean-Claude Trichet »
Article suivant : « Suppression des TER Nantes Pornic et Saint-Gilles »

Vos commentaires

#1 - Le 19 septembre 2014 à 07h46 par shogun, Saint-nazaire
Pour la liberté, toutes les libertés !

je suis un partisan du rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne.
Mais je trouve parfaitement scandaleux qu'un homme ou un livre soit interdit dans une commune.
Risque de "trouble à l'ordre public" nouveau vocable pour interdire la liberté d'expression.
C'est sous ce vocable que des villes interdisent les meetings du Front National.
La liberté ne se divise pas.
#2 - Le 19 septembre 2014 à 09h29 par Jean-louis Garnier
On ne peut qu'approuver totalement cet article!
La liberté d'expression a été gravement atteinte par la couardise de ceux même qui devraient la défendre, c'est un point certain, mais l'attitude de ceux qui prétendent défendre des valeurs bretonnes doit être vigoureusement dénoncée: il apparait de plus que ce mélange de vieux cathos bretonnants jusqu'aux extrémistes de gauche réchauffe en son sein le totalitarisme le plus borné celui qui refuse par la violence l’existence même d'un point de vue différent. Ce début du 21° est dans notre pays de plus en plus inquiétant!
#3 - Le 19 septembre 2014 à 15h10 par H.Hamon
C'est un scandale d'état!
La république plie devant un groupuscule de bretons fanatiques.
Le préfet après les restaurants de plage se fait encore remarquer par ses embardées.
La Maire de Guerande (UMP?) doit démissionner.
Très bon article de Média Web qui j'espère ne restera pas sans suite.
#4 - Le 20 septembre 2014 à 12h28 par GH
Incroyable cette censure du préfet et du maire de Guérande (Madame Phan Than, retenez son nom pour le prochain scrutin).
La mafia bretonne à l'oeuvre!
Et les responsable ump locaux, ils se taisent?
Priou, G Meunier etc ils acceptent cette grave atteinte à la liberté d'expression?
Je partage, très bon article
#5 - Le 22 septembre 2014 à 08h02 par RIO, Batz
je suis paludier né à Batz, Breton et fier de l'être.La date et le lieu de cette conférence sont une provocation. On ne se promène pas dans une poudrière avec une allumette! Nous le savions, ce Mr voulait nous faire passer pour des imbéciles extrémistes, et se placer en victime, le pire c'est que ça marche!
Il peut faire sa conférence dans 15 jours à Angers ou au Mans, mais ce sera un non événement parce que cela n'intéressera personne.
Belle pub à pas cher pour un ouvrage politicien qui ne restera pas dans les annales.
#6 - Le 22 septembre 2014 à 11h49 par Daniel Houguet, St-nazaire
Quand on voit que c'est Auxiette qui a fait la préface, on se rend compte que ça ne peut qu'être un ouvrage de propagande.
#7 - Le 22 septembre 2014 à 11h54 par Daniel Houguet, St-nazaire
Je ne suis pas d'accord avec Jean-Louis Garnier. Les militants bretons voulaient débattre démocratiquement. L'interdiction vient de la Mairie et de la Préfecture.
#8 - Le 13 octobre 2014 à 17h06 par romain2
"Militants bretons" et "débattre démocratiquement".
Quel bel oxymore
#9 - Le 18 novembre 2014 à 21h30 par MG
moi président je remettrai la censure.il l'avait oublié celle la MG

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter