www.media-web.fr

Beaucoup de bruit pour rien

Après les annonces entendues en début de ce mois concernant notamment le capital du groupe STX, et suite la visite du Ministre de l'industrie à Saint-Nazaire, Marie-Odile Bouillé députée PS de Saint-Nazaire a souhaité donner son point de vue.

Marie-Odile Bouillé députée PS de Saint-Nazaire nous a transmis le document ci-après reproduit dans sa totalité :
« Des propos tenus à la légère à l'occasion d'une cérémonie de vœux auront donc suffi à jeter le trouble dans la filière navale et à inciter le ministre de l'industrie, Éric Besson, à venir sur place calmer les esprits. Et surtout démentir la rumeur. À ce jour, le gouvernement confirme que la composition de l'actionnariat du groupe STX n'est pas remise en cause et ne fait pas l'objet non plus de tractations officielles. L'État a l'intention de rester à bord ce qui se justifie pleinement au regard du projet des Énergies Marines Renouvelables (EMR). Ce dossier est essentiel pour notre industrie et notre territoire car nos chantiers (mais pas qu'eux) y jouent une carte importante, celle d'une vraie opportunité de diversification, et notre bassin d'emploi bénéficierait de 2000 emplois directs et indirects à moyen terme.
» À mon avis, le dernier exemple de diversification de cette importance remonte aux années 1920 quand les Chantiers de la Loire ont construit des hydravions pour faire face à une baisse de charge. Depuis, on sait l'essor qu'a connu l'aéronautique dans l'estuaire et la place qu'y occupe la filière aujourd'hui.
» Avec le projet EMR sont donc en jeu des centaines d'emplois à travers une activité nouvelle alliant recherche, développement et savoir-faire d’excellence. C'est toute la chaîne de l'emploi qui sera impactée avec des formations et des métiers nouveaux, y compris le secteur de l'insertion des publics fragiles car le cahier des charges oblige les candidats à prendre des engagements en ce sens. 
» Notre territoire a des atouts indéniables pour répondre aux exigences de l'État afin d'accueillir les infrastructures du consortium (industriel et énergéticiens) qui remportera l'appel d'offres. La réponse devrait tomber en avril 2012 pour une installation des parcs en mer en avril 2015 et une exploitation à compter de 2017.
» Ce n'est certainement pas le moment de jeter le trouble sur nos filières industrielles et d'alarmer inutilement les salariés. Ceux-ci savent que la crise sociale et économique n'est pas finie et que la conjoncture reste versatile. Le tissu des TPE/PME est toujours fragile et le plan de charge incertain. La bonne santé de certains groupes ne doit pas cacher les difficultés vécues par d'autres, notamment dans la sous-traitance.
» Si certains veulent se rendre utiles pour notre industrie, qu'ils défendent le dossier Énergies Marines Renouvelables là où ils ont de l'influence ! »

28/01/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Des lotos à en perdre la boule ! »
Article suivant : « Toujours plus de sang ! »

Vos commentaires

#1 - Le 31 janvier 2012 à 17h20 par Segrais, Saint-nazaire
Pour paraphraserles derniers propos de Mme Bouillé, je dirais : "Si Mme Bouillé veut se rendre utile à la République, qu'elle aille au Palais Bourbon défendre les intérêts de sa circonscription !" Voir (ou revoir) l'article ci-dessous :

http://www.media-web.fr/en-2011-marie-odile-bouille-s-est-faite-discrete-a-l-assemblee-nationale-84-88-509.html

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter