www.media-web.fr

Baie de Lannion : Le groupe Roullier poursuit l’extraction de sable coquiller, les opposants révoltés

Conforté par une ordonnance de référé qui donne raison au groupe Roullier, sur la première requête déposée par les élus et une association contre les arrêtés des préfets. Le bateau extracteur est intervenu dès mercredi 7 septembre à 4h du matin.
Halte au pompage du maërl disent les habitants du Trégor
Halte au pompage du maërl disent les habitants du Trégor

La Compagnie Armoricaine de Navigation (CAN) filiale du groupe Roullier, prévoit d’extraire sur une durée de 15 ans 250.000 m3 par an, d’une dune sous marine située à la « pointe de Lannion » à moins d’un kilomètre de deux zones classées Natura 2000 dont celle de la réserve des sept iles, sanctuaire d’oiseaux marins. Il n’y aura pas d’extraction de mai à septembre selon les conditions définies par le Ministère.

Selon le Comité départemental des pêches maritimes, qui a jugé "inadmissibles" les méthodes de la CAN, "les quantités de poissons pêchées sont deux fois moins importantes" depuis que l'extraction a commencé, d'après ce que lui ont rapporté des pêcheurs travaillant actuellement dans le secteur de la concession. Rapporte l’AFP

Le groupe Roullier avait obtenu gain de cause la semaine dernière devant le juge des référés qui a considéré qu'il n'y a pas "de doute sérieux sur la légalité des décisions contestées" et a ordonné le rejet des requêtes déposées.

L'ancien ministre de l'Économie Emmanuel Macron avait donné son accord en avril 2015 à la Compagnie armoricaine de navigation (CAN) pour qu'elle puisse extraire du sable coquillier dans la baie de Lannion.

Il faut savoir que le groupe Rouiller qui extrait depuis des années le sable coquiller aussi appelé maërl revend aux agriculteurs pour épandre sur leurs champs. En 1959 Daniel Roullier acquiert un dépôt de maërl (calcaire marin) sur les quais de Saint-Malo. L’aventure débute par l’achat d’un hangar puis par la mise en place d’un outil de transformation du maërl en amendement pour les sols… la société Timac voit le jour. Le succès arrive très tôt, avec la création d’un fertilisant à base de phosphate et de maërl.

Les manifestants contre cette extraction de sable coquiller étaient près de 4000 à manifester dans les rues de Lannion hier matin. Ségolène Royal rencontrera aujourd’hui à Paris le collectif Peuple des Dunes en Trégor dont on dit qu’elle pourrait apporter son soutien. Invitée de l'émission BFM Politique, sur BFMTV,  dimanche soir, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal est revenue sur la protestation entourant l'extraction d'une dune de sable coquillier dans la baie de Lannion, dans les Côtes d'Armor.

"Je ne peux pas suspendre l'extraction, parce que c'est compétence relève du ministre de l'Industrie", a indiqué la ministre. "Mais je vais aider les associations et les élus à charpenter leur appel devant le Conseil d'Etat, je l'ai déjà fait une fois pour un autre site qui était gravement menacé", a-t-elle précisé. "Je vais leur donner les arguments pour qu'ils gagnent ce recours".

Auteur : CM | 12/09/2016 | 1 commentaire
Article précédent : « Le contrôle de gestion, une fonction utile à toutes les entreprises »
Article suivant : « Les producteurs de lait lèvent le siège de Lactalis »

Vos commentaires

#1 - Le 01 novembre 2016 à 17h11 par LUCE, Ile Grande
Depuis la manifestation du 11 septembre 2016 organisée par l'association "Peuple des dunes de Batz à Bréhat" intitulée "jour de colère" deux autres manifestations ont été conduites avec succès. L'une en mer, devant Trébeurden a réuni 120 bateaux et équipages, l'autre sur la plage de Tresmeur environ 1400 opposants. Ce qui est en question est la suspension de l'arrêté annuel fixant l'autorisation préfectorale de travaux. Cette dernière manifestation intitulée "pas touche au sable" s'adresse clairement au groupe Roullier et sa filliale, la CAN, lui demandant de cesser définitivement les travaux d'extraction.
Les manifestants se sont publiquement engagés le 30 octobre 2016 à ne jamais laisser l'extraction sable se faire en baie de LANNION. L'association Peuple des dunes de Batz à Bréhat porte cette lutte et s'est donné une forme juridique l'autorisant à ester en justice et collecter les fonds nécessaires. A ce jour plus de vingt associations ont rejoint le mouvement.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter