www.media-web.fr

Aymeric Seassau, secrétaire fédéral du PCF 44, accueille Média-web à la Fête de l’Humanité

Présent sur la fête de l’Humanité qui s’est déroulée au Parc départemental de la Courneuve du vendredi 10 au dimanche 12 septembre, où 800 000 personnes se sont rassemblées, Média –web est allé à la rencontre des forces de gauche. Le stand de la Loire-Atlantique est un incontournable de la fête avec ses 200 mètres carrés, 80 bénévoles et militants au service, 14 800 huîtres vendues, l’accueil du journal télévisé de TF1, la réception de députés, personnalités du monde politique et culturel. Entretien avec Aymeric Seassau, jeune dirigeant communiste ligérien, qui se réjouit du rassemblement à gauche en Loire-Atlantique et de l’importante mobilisation des salariés dans la lutte pour les retraites.
Aymeric Seassau
Aymeric Seassau

Avec quelque 1 600 militants et une centaine d’élus, dont les conseillers régionaux Gilles Bontemps (vice-président aux transports et aux infrastructures, de Saint-Herblain), Véronique Mahé (commission éducation en charge des cartables numériques, Saint-Joachim), et son secrétaire fédéral Aymeric Seassau (Vie étudiante et bassin d’emploi de Saint-Nazaire, Nantes), les communistes sont encore très présents sur le département, certes clivé entre les zones industrielles et populaires ancrées à gauche, et les régions touristiques, fiefs de la droite.

À la fête de l’Humanité, le PCF44 en impose ! Il y a quelques années, les responsables du stand ont décidé de quitter la « Place de Bretagne » de la Courneuve, pour s’installer à l’autre extrémité de la fête. Un choix délibéré et bien assumé par le jeune secrétaire fédéral : « Nous sommes tout près de l’espace collectivité où se massent les décideurs, chefs d’entreprises, élus, députés et ministres. Nous avons décidé de faire de notre stand un espace de standing avec des dégustations de qualité, et ça fonctionne très bien », explique Aymeric Seassau. Parce que la fête de l’Huma, c’est bien sûr la revendication politique, mais c’est aussi la promotion du terroir, et l’image d’un certain dynamisme dans l’engagement militant d’une fédération.

En recevant Pierre Laurent, premier secrétaire du PCF, successeur de Marie-Georges Buffet, TF1 et son équipe pour le direct du journal, des délégations de nombreux pays, des élus, des débats, le stand de Loire-Atlantique a fait vivre la fête et pris sa part dans ce plus grand rassemblement populaire en France. Une récompense et une vraie reconnaissance pour des militants qui ne voient pas toujours la vie en rose. Une présence qui se voulait également à la hauteur du rang de 3e région industrielle Française.

Sarkozy, c’est quoi ce chantier ?

Le stand PCF 44 à la fête de l’Humanité
Le stand PCF 44 à la fête de l’Humanité

À ce propos, Aymeric Seassau revient sur la situation à Saint-Nazaire : « C’est très grave ! C’est toute une région qui est mise en difficulté. C’est symptomatique de la crise du capitalisme de voir qu’une grande entreprise comme MSC n’arrive pas à trouver le financement pour ses futurs paquebots. Avec l’histoire des bateaux russes et le reste, on sait désormais ce que vaut la parole de Sarkozy. Le pire, c’est pour toutes ces personnes à qui on a promis du travail et qui ne voient rien venir ». Depuis une dizaine d’années, les communistes se battent aux côtés des salariés. « Nous continuons le combat autour de trois mots simples : investissement, diversification et filière maritime », ajoute le secrétaire fédéral. Aussi, il salue comme une avancée positive le nouveau portique. 

Avec une mobilisation historique le 7 septembre dernier, les manifestants étaient 80 000 à Nantes, 20 000 à Saint-Nazaire et 2 700 à Ancenis. « Nous sommes dans les départements qui ont le plus mobilisé en France ! C’est un vaste front, plus salarié qu’à l’habitude, et c’est propice à une mobilisation sur la durée. Et les revendications sont nombreuses, elles vont des retraites à la bataille pour l’école, en passant par les services publics et la lutte contre le climat sécuritaire voulu par Sarkozy et son gouvernement », indique-t-il.

Aymeric Seassau se réjouit également du vaste rassemblement qui s’est opéré en Loire-Atlantique : « Du NPA au PS, nous nous battons pour des objectifs communs tels que la retraite à 60 ans, le maintien du régime de retraite par répartition, et une meilleure répartition entre le capital et le travail. Les communistes ont le rassemblement dans le sang ». Il se tourne vers l’avenir et pose la question : « Il y a une collusion entre la droite et les forces de l’argent. Est-ce qu’on peut les battre ? » Réponse du dirigeant ligérien : « Oui, il faudra inscrire nos propositions en positif, rassembler largement, et dénoncer les dérives de la droite ».

Auteur : Yoann Daniel | 15/09/2010 | 2 commentaires
Article précédent : « Danielle Rival partage son expérience du 93e salon des maires de France »
Article suivant : « L’Alliance Gaulliste de l’Ouest à la recherche de son nouveau Général »

Vos commentaires

#1 - Le 19 septembre 2010 à 18h36 par Eric Duffay
Ravi de voir ce genre d'interview sur ce site !
C'est un jeune politique qui donne un nouveau visage à la Gauche de la Gauche.
#2 - Le 28 septembre 2010 à 15h41 par Nathalie
D'accord avec éric et bravo à vous pour avoir envoyé un journaliste à l'Huma.
Il est intéressant de savoir que la région à un stand là-bas et un stand qui tourne bien à priori, peut être que j'irai faire un tour l'année prochaine.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter