www.media-web.fr

Antoine Rufenacht démissionne des Républicains

Antoine Rufenacht vient de remettre à Bernard Acoyer sa lettre de démission de la fédération LR de Seine-Maritime.
image d'archives
image d'archives

C’est encore la question des investitures pour les prochaines élections législatives qui a provoqué sa décision. « Les décisions ont été prises sans que je sois ni consulté ni informé. Ce n’est pas normal ce n’est pas un cas spécifique au département. J’ai reçu beaucoup de lettres de messages et de candidatures. Quand on apprend par des rumeurs que les décisions sont déjà prises, c’est particulier…Avant les présidents de fédération étaient convoqués à la CNI et pouvaient donner leur avis. » a expliqué l’ancien Maire du Havre.

On se souvient qu’Antoine Rufenacht avait rencontré Joël Batteux à Saint Nazaire pour lancer le chantier Eolien entre Le Havre et Saint-Nazaire.

Antoine Rufenacht 

Antoine Rufenacht est ancien élève de l'École nationale d'administration.

Conseiller général du Havre en 1973, Antoine Rufenacht a été membre des deux premiers gouvernements Raymond Barre au poste de Secrétaire d'État. Il fut également président du conseil régional de Haute-Normandie en 1992 et député de la Seine-Maritime de 1975 à 1981 puis de 1986 à 1995. Président de la société Armor (Nantes) à partir de 1978, il se présenta à plusieurs reprises aux élections municipales du Havre (1973, 1983 et 19891). Il ravit en 1995 la municipalité jusque là bastion communiste, à Daniel Colliard (PCF). Réélu maire en 2001, Antoine Rufenacht brigue un troisième mandat lors des élections municipales de 2008, sous le sigle de l'UMP : à cette occasion, sa liste arrive largement en tête du premier tour et l'emporte au second avec 54,74 % des voix contre 45,26 % à la liste de gauche menée par Daniel Paul. Il a été l'un des artisans du grand projet « Port 2000 » visant à redonner au Havre sa place de grand port du Nord, ainsi que du Pont de Normandie, deux idées lancées par Hubert Raoul-Duval, président de la Chambre de commerce et d'industrie du Havre puis du Port autonome du Havre, et destinées à pérenniser les atouts portuaires du Havre et à désenclaver le pays de Caux.

Il dirige la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 2002. Il soutient Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle de 2007. Ce dernier lui rend visite huit jours après son accession à la présidence de la République, comme l'avait fait Jacques Chirac au lendemain de son élection en 2002. Il est promu commandeur de la Légion d'honneur le 14 juillet 2009.

Le 18 octobre 2010, Antoine Rufenacht annonce sa démission du poste de maire du Havre au profit d'Édouard Philippe2.

Il est chargé d’organiser la primaire UMP pour désigner un candidat en vue des élections municipales de 2014 à Paris3.

Il soutient Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016. Dans le cadre de sa campagne, il est nommé avec plusieurs personnalités conseiller politique.

20/01/2017 | 0 commentaire
Article précédent : « Primaires de la gauche : Et si les résultats avaient été bidouillés ? »
Article suivant : « Politique : Les sept candidats des primaires citoyennes, qui sont-ils ? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter