www.media-web.fr

Alexandre Benalla de retour du Tchad, l'Elysée dans tous ses états

Nouvelle information concernant les activités de Monsieur Benalla. Ce dernier est allé au Tchad en avion privé, le 20 décembre avec 6 personnes, pour y faire du business.
ALEXANDRE BENALLA
ALEXANDRE BENALLA

Le quai d’Orsay n’a pas été informé de son déplacement au Tchad. Coïncidence, avec le voyage du président de la République ? Ou poursuite du feuilleton Benalla ?

Benalla a expliqué être allé au Tchad début décembre, en « accompagnant une délégation économique étrangère dans le cadre d’investissements qu’ils vont effectuer sur place », pour un projet industriel de 250 millions d'euros.

Alexandre Benalla a rencontré pendant deux heures le président tchadien Idriss Déby.

Une chose est certaine Alexandre Benalla est libre de ses mouvements de travailler et de vivre normalement. 

Interrogé par LCI, ce mercredi, le palais présidentiel explique ainsi n'avoir « jamais été informé par Benalla de ses déplacements ». À l'exception du 20 décembre, « quand il a réalisé que cela avait fini par être su de tous, à l’Élysée comme dans les rédactions. »  Le Quai d’Orsay aussi fait savoir qu'il n'avait pas été prévenu. Des réactions qui n'ont pas attendu le communiqué d'Alexandre Benalla.

Ce dernier, énervé par cette révélation du journal Le Monde, a précisé à l’AFP : Alexandre Benalla se dit « choqué et scandalisé par les propos irresponsables tenus par des collaborateurs de L’Elysée, sous-entendant que j’aurais dans le cadre de mes déplacements en Afrique pu me prévaloir d’une fonction, d’un titre, ou d’un pouvoir aux fins de démarchages professionnels ».

Comme trop souvent dans ce genre de situation, Alexandre Benalla doit connaître beaucoup de choses sur les secrets de l’Elysée. Ce dernier, a-t-il les moyens de faire chanter l’Elysée, dans un livre qu’il est en train d’écrire ?

Pourquoi le président de la République ne s’est-il jamais expliqué clairement sur ses rapports avec son collaborateur ?

Dans un contexte politique très tendu, les Gilets Jaunes ont annoncé que le début de l’année serait « terrible, par une amplification du mouvement. » Le retour de Benalla ne va pas améliorer le discrédit porté au président de la République.

Auteur : MJ | 26/12/2018 | 2 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 27 décembre 2018 à 15h43 par michel bailly, Bouguenais
Interrogé par LCI, le palais présidentiel explique "n'avoir jamais été informé par Benalla de ses déplacements" ?

Monsieur Benalla s'est vu délivrer un passeport diplomatique le ... 24 Mai 2018 !!!

N'était-ce pas sa période de mise à pied infligée par sa hiérarchie, à l'époque, pour des faits délictuels ?

Un passeport diplomatique dont ni le ministère de l'intérieur, ni le Quai d'Orsay, ni l'Elysée s'assuraient de la bonne utilisation, me laisse pantois.

A nous prendre pour des c... !!!

En pensant à toutes les formules audiardesques ... Bonne fin d'année.

Michel Bailly
#2 - Le 27 décembre 2018 à 21h57 par michel bailly, Bouguenais
Ce n'est pas un passeport diplomatique, mais deux + ... un passeport de service, apprenons-nous sur les chaines d'info en continu, ce soir à 20h.

Les députés LREM envoyés en mission sur ces plateaux TV pour défendre l'indéfendable, n'en sont que plus pitoyables malgré leurs efforts.

Tout ça va mal finir, annonçait la classe politique dès le début de l'été 2018 ...

Depuis, se sont ajoutés des démissions, les gilets jaunes ... avant la campagne pour les élections européennes à venir ...

Pas facile la vie en macronie, ces temps-ci, qu'importe !!!

Le plus difficile à vivre sera pour nous, les autres, hélas !!!

Michel Bailly

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter