www.media-web.fr

Affaire Benalla : Un authentique scandale d’Etat

« On nous cache tout, on nous dit rien, plus on apprend plus on ne sait rien » ainsi peut se résumer l’affaire Benalla et la panique de l’exécutif dont on se demande bien ce qu’ils ont à cacher.

Entre les menaces d’intimidation envers la commission d’enquête du Sénat, la pression du président de la République qui a téléphoné au président du Sénat. Emmanuel Macron a remis en place Gérard Larcher quant à la tournure que prenait l'enquête des sages, selon une information de L'Obs. 

L’intervention de Christophe Castaner, secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement et délégué général de La République en marche (LREM), a accusé ce vendredi des sénateurs de vouloir « destituer le président de la République ».

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, qui met en garde l'institution dans une tribune publiée dans Le Monde en date de ce samedi 15 septembre, contre le risque d'un "empiétement sur le domaine judiciaire" au sujet de l'affaire Alexandre Benalla.

Benalla qui insulte les sénateurs. La commission d’enquête de l’Assemblée nationale qui a disparu et bâclé son travail en évitant les questions embarrassantes.

Le coffre-fort qui s’est évaporé, « il faudrait entreprendre des recherches car il est peut être enterré sous la piscine de Brégançon. » Ironise une opposante à la REM.

On peut s’interroger sur la panique de l’exécutif et se demander pourquoi autant de cachotteries. La République irréprochable promise par le candidat Macron ressemble au naufrage d’Etat du Rainbow Warrior.

L’opposition souhaite la transparence, et que toute la vérité soit connue. « Que craint l’exécutif ? » Questionne Jean-Luc Mélenchon. « La REM doit comprendre que l’on est dans une démocratie. »

François Bayrou s’y met et "n'approuve pas" l'attitude du gouvernement et de La République En Marche » dans une déclaration au Huffington Post d’hier.

La commission du Sénat poursuit méticuleusement ses auditions. Elle recevra Alexandre Benalla mercredi prochain.

16/09/2018 | 3 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 17 septembre 2018 à 18h36 par martin jeannot, Nantes
Les sénateurs LaREM de la commission d'enquête vont boycotter l'audition de Benalla au Sénat DES FEMMES et HOMMES COURAGEUX EXEMPLARITÉ
#2 - Le 17 septembre 2018 à 21h27 par michel bailly, Bouguenais
Bonsoir,

348 sénateurs élus au Sénat.

49 sénateurs composent la commission des lois.

3 sénateurs LREM, la représentation de ce groupe dans cette commission, "boycottent" la séance de la commission du 19 Septembre transformée légalement en commission d'enquête sur une affaire de l'Etat au nom des compétences attribuées.

Ces trois sénateurs sont-ils courageux ou atteints du syndrome LREM à l'Assemblée nationale ?

Bien à vous

Michel Bailly
#3 - Le 03 octobre 2018 à 18h25 par Lemere
La démission enfin acceptée de Collomb marque le début d'une véritable remise en cause du système Macron.
Une Bonne conséquence c'est que ce poste peut être occupé par intérim par le premier ministre. Une façon comme une autre de faire des économies .
Plus sérieusement je me demande si ce cas de figure s'est déjà présenté ?
D'ici peu M. Philippe devra assurer à lui seul pas mal de fonctions. Le contraire de nos voisins Belges qui avaient du mal à trouver leur premier ministre.
Encore une fois ce quinquennat montre combien nous avons besoin d'un changement de ces institutions quasiment monarchiques.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter