www.media-web.fr

Aéroport du Grand Ouest : rencontre avec le Premier Ministre

A l’invitation du Premier Ministre, la Députée de Loire Atlantique Sarah EL HAÏRY s’est rendue à Matignon pour échanger sur le dossier du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Elle livre ici ses impressions.

« La méthode consistant à mettre à jour les données d’un dossier vieux de plus de 40 ans et à consulter les élus du Grand Ouest est à saluer. Elle permet de prendre une décision réfléchie et raisonnable, ce qui n’est pas rien dans ce dossier qui a vu la passion et les coups de menton dominer les débats jusqu’ici » souligne la députée de Loire Atlantique

« Pour ma part, la lecture du rapport des médiateurs durant la trêve de Noël m’a conforté dans l’idée de son objectivité. Il met en effet en avant les points positifs et négatifs des deux projets. Le réaménagement de Nantes Atlantique est une option que j’ai défendue depuis maintenant plusieurs années et sa viabilité est aujourd’hui reconnue. C’est ce point de vue que j’ai souhaité soutenir auprès d’Edouard Philippe » précise Sarah EL HAIRY.

Ma volonté est de voir ce dossier tranché et il va l’être, je n’en doute pas. Ce sera une réponse enfin apportée au ras-le-bol des habitants sur le flou qui dure depuis plusieurs décennies.

Ma certitude est la nécessité de l’évacuation, cela fera écho à cette attente d’ordre républicain.

Mon voeu est double. Tout d’abord, tirer les enseignements de cette histoire où le flou et l’indécision ont fait perdre beaucoup de temps.

Et ensuite que la Loire Atlantique regarde plus loin après avoir eu pendant des années des oeillères et une obsession avec Notre Dame des Landes.

« L’heure est à la responsabilité politique et je ne me déroberai pas. Cela implique de prendre en compte l’ensemble des éléments mis à jour et de faire preuve de courage, ce qui manqué depuis plus de 10 ans », conclut Sarah EL HAIRY.

06/01/2018 | 3 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 06 janvier 2018 à 17h59 par En avant
Encore de l’angélisme irresponsable
Des dizaines de nouveaux recours vont être déposés contre l’extension de Nantes Atlantique, les élus favorables à NDDL qui sont majoritaires ne voteront aucun crédits pour ce rafistolage qu’il faudra reprendre dans 10 ans.
Le Grand Ouest va mourrir pour la plus grande joie des autres régions françaises et sur le dos des contribuables et des chômeurs

PS: c’est qui cette députée ? D’où ? Quel parti?
#2 - Le 07 janvier 2018 à 09h46 par prajot, Saint-nazaire
Madame,
A vous lire, je suis stupéfait de voir vo contradictions.

Vous nous dites que sur ce dossier vous êtes défendu depuis de nombreuses années pour un réaménagement de Nantes ( ce qui peut être bien ) mais quelques phrases plus loin vous dites : il faut soulever le flou !!!!!!

Pourtant si vous défendez ce projet du non vous devriez connaître l'histoire de ce flou ?????? !!!

Et puis je reviens sur la démocratie ,vous êtes pour le non depuis maintenant des années et des années et c'est à vous que le gouvernement demande conseil ???? Bizarre cette façon ????????

Je m'aperçois que vous êtes des politiciens comme les autres partis !!!
vous ne respectez pas les françaises et français .Un vote a eu lieu qu'on soit pour le oui ou pour le non ,il faut accepter le vote????????

et me dite pas comme réponse que la majorité des gens ne sont pas allez voté car je vous rappelle que notre président aussi n'avait pas la majorité des inscrits lors de la présidentielle!!!
#3 - Le 08 janvier 2018 à 17h25 par Girouette
Réaction de cette girouette au lendemain du vote: appel au démarrage des travaux

Sarah El Hairy, Modem 44 : « Le MoDem 44 reconnaît la victoire du OUI et appelle l’ensemble des démocrates et des républicains à reconnaître dans cette consultation la volonté de la majorité. Le Mouvement Démocrate 44 souhaite maintenant que les travaux commencent dans le calme, dans le respect des lois et de la volonté exprimée démocratiquement ce 26 juin afin que le débat politique local ne soit plus otage de cet aéroport. Le MoDem 44 se montera vigilant et attentif pour que les compensations environnementales soient respectées et que dans 10 ans la facture globale du projet soit publique.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter