www.media-web.fr

66 parlementaires soutiennent 30 propositions pour « Le Jour d’Après »

En Bretagne et Pays de la Loire les parlementaires qui enrichissent et soutiennent ces propositions :
Guillaume Garot (Mayenne) et Matthieu Orphelin (Maine-et-Loire) les députés finistériens Erwan Balanant (MoDem) et Sandrine Le Feur (LREM), l’ancien député LREM morbihannais, Paul Molac passé chez Liberté et Territoires, le député LREM d’Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid, la députée de Loire-Atlantique, Sandrine Josso (Liberté et Territoires) et le sénateur Ronan Dantec (EELV jusqu’en 2019, groupe RDSE au sénat).

Elles s’articulent autour de 4 S

En un mois, ce sont plus de 8 700 contributions portées par 26 000 citoyens qui ont été déposées sur la plateforme « Le Jour d’Après ». Ces contributions ont été analysées lors de 23 ateliers par plus de 50 acteurs de société civile, experts et intellectuels.  

 

Déjà publié : http://www.media-web.fr/60-parlementaires-et-un-site-internet-participatif-pour-preparer-le-jour-d-apres-78-104-3237.html

 

Ces 30 propositions sont issues des propositions les plus soutenues par la plateforme. Elles ont fait l’objet d’un débat et d’un enrichissement de la part des parlementaires.

1. Santé - faire de la santé la grande priorité nationale, avec notamment

• Reconnaître les soignant.es, en commençant par une revalorisation de 200 €/mois, dans le cadre d’un grand dialogue social sur leurs rémunérations, leurs carrières et leurs conditions de travail. Les aides à domicile, les aidessoignantes, les infirmier.es, et les agents hospitaliers de catégorie B et C - professions à forte représentation féminine – sont essentiels à notre système de soins, il leur faut désormais une reconnaissance statutaire.

• Ouvrir 200 000 postes supplémentaires en 3 ans dans les EHPAD et les services d’aide à domicile pour mieux accompagner les personnes dépendantes

• Garantir notre sécurité sanitaire en réinvestissant dans la recherche scientifique et médicale, en relocalisant la production de matériel médical en France et en Europe, et en créant un établissement public stratégique pour gérer les pandémies.

2. Sobriété - changer radicalement nos modes de consommation, notamment en :

• Encourageant le télétravail partiel pour limiter l’empreinte carbone des trajets domicile-lieu de travail, partout où c’est possible, tout en l’encadrant mieux pour éviter de nouvelles aliénations

• Entreprenant la révolution des mobilités décarbonées et du vélo, tout en arrêtant de subventionner les énergies fossiles et en taxant les véhicules individuels les plus lourds et les plus polluants

• Reconstruisant la ville sur la ville, grâce à un grand plan de rénovation énergétique des logements et des bâtiments, publics et privés

• Ouvrir un processus de redéfinition complète de la politique commerciale européenne pour adapter les accords de libres échanges aux exigences environnementales et au respect des droits humains.

3. Solidarité - éviter la crise sociale et l’accroissement des inégalités, notamment en :

• Allant vers un revenu universel, en commençant par élargir le RSA aux 18-25 ans pour que les jeunes ne soient plus exclus des minimas sociaux. Construire une protection sociale adaptée pour les travailleurs indépendants et les travailleurs des plateformes.

• Créant un impôt sur le patrimoine exceptionnel afin de financer le plan de transformation et revoir l’impôt sur revenu pour le rendre réellement progressif.

• Créant un fonds « zéro-expulsion » pour éviter les expulsions locatives et en complétant le plan de lutte contre la pauvreté par des aides à l’investissement pour les collectivités et pour les associations

• Réformant le congé parentalité pour le rendre plus égalitaire

4. Souveraineté - retrouver une souveraineté en matière alimentaire, démocratique et européenne par notamment :

• Un soutien massif au développement de projets alimentaires territoriaux, pour une agriculture locale, de qualité et en circuit court, incluant la permaculture en milieu urbain

• Empêcher que les intérêts privés ne mettent en péril l’intérêt général: renforcer la régulation des lobbies ; mettre en place une véritable éducation aux fausses informations

• La mise en place un véritable « Green Deal » européen financé par un budget européen plus solidaire (abondé par une taxe sur les transactions financières, un mécanisme de compensation carbone aux frontières de l’Europe et une taxe sur les géants du numérique) au service des territoires

Ces propositions, co-construites avec élus, citoyens et experts, sont une boîte à outil à disposition des parlementaires, et plus largement des responsables politiques. Ceuxci pourront s’en saisir, individuellement ou collectivement, en fonction de leurs priorités pour les porter dans le débat public. Ces propositions sont un socle de réflexion commun, mais n’épuisent pas l’ensemble de nos convictions personnelles.

La démarche du jour d'après a vocation à se poursuivre à travers un suivi de l’avancement des propositions, de nouvelles consultations sur la plateforme en ligne et l’organisation d’ateliers de réflexion. Nous invitons tous les acteurs intéressés par notre travail à nous rejoindre.

Le détail des 30 propositions pour le jour d’après

Santé

1. Faire de l’hôpital une priorité nationale, en réduisant la part de la tarification à l’acte dans le budget des hôpitaux, en renforçant les équipes de soin, en redéfinissant la gouvernance des hôpitaux et en prônant un moratoire sur la suppression des lits d'hôpitaux afin que l’hôpital cesse de fonctionner à flux tendu.

2. Reconnaître les soignant.es, en commençant par une revalorisation de 200 €/mois, dans le cadre d’un grand dialogue social sur leurs rémunérations, leurs carrières et leurs conditions de travail. Les aides à domicile, les aides-soignantes, les infirmier.es, et les agents hospitaliers de catégorie B et C - professions à forte représentation féminine – sont essentiels à notre système de soins, il leur faut désormais une reconnaissance statutaire.

3. Ouvrir 200 000 postes supplémentaires en 3 ans dans les EHPAD et les services d’aide à domicile pour mieux accompagner les personnes dépendantes.

4. Prévenir plutôt que guérir, création de pôles de veille de santé environnementale territoriaux, création d’États généraux de la santé environnementale en 2021. Inciter les Français à se nourrir avec des produits sains, locaux et à promouvoir les activités physiques.

5. Garantir notre sécurité sanitaire en réinvestissant dans la recherche scientifique et médicale, en relocalisant la production de matériel médical en France et en Europe, et en créant un établissement public stratégique pour gérer les pandémies.

Sobriété

6. Encourager le télétravail partiel pour limiter l’empreinte carbone des trajets domicile-lieu de travail, partout où c’est possible, tout en l’encadrant mieux pour éviter de nouvelles aliénations

7. Entreprendre la révolution des mobilités décarbonées et du vélo, tout en arrêtant de subventionner les énergies fossiles et en taxant les véhicules individuels les plus lourds et les plus polluants

8. Reconstruire la ville sur la ville, grâce à un grand plan de rénovation énergétique des logements et des bâtiments, publics et privés

9. Taxer les emballages inutiles et non recyclables, consigner le verre et mettre en place un plan « zéro plastique »

10. Intégrer les enjeux environnementaux à tous les niveaux d’éducation, de la maternelle aux concours de l’enseignement supérieur

11. Passer de l’intempérance à la sobriété et à l’éthique du numérique, à travers notamment une Charte constitutionnelle du numérique

12. Mieux encadrer la publicité dans l’espace public

13. Accompagner les entreprises dans cette transformation par des dispositifs d’incitations fiscales, de commande publique et des sources d’investissements fléchées vers la transition environnementale.

14. Ouvrir un processus de redéfinition complète de la politique commerciale européenne pour adapter les accords de libres échanges aux exigences environnementales et au respect des droits humains.

Solidarité

15. Aller vers un revenu universel, en commençant par élargir le RSA aux 18-25 ans pour que les jeunes ne soient plus exclus des minimas sociaux. Construire une protection sociale adaptée pour les travailleurs indépendants et les travailleurs des plateformes.

16. Accentuer l’égalité professionnelle et l’inclusion dans l’emploi et en y associant plus étroitement les entreprises, et en garantissant un droit à la formation grâce à une allocation universelle de formation

17. Créer un fonds « zéro-expulsion » pour éviter les expulsions locatives et compléter le plan de lutte contre la pauvreté par des aides à l’investissement pour les collectivités et pour les associations

18. Créer un impôt sur le patrimoine exceptionnel afin de financer le plan de transformation et revoir l’impôt sur revenu pour le rendre réellement progressif.

19. Favoriser l’apprentissage de l’engagement citoyen à l’école et renforcer l’éducation contre toutes les discriminations

20. Renforcer les moyens budgétaires dédiés à l’égalité femmes-hommes budgétisation sensible au genre et plan d’investissement dans la lutte contre les violences faites aux femmes, l’éducation à l’égalité et à la sexualité.

21. Réformer le congé parentalité pour le rendre plus égalitaire

22. Favoriser la solidarité internationale et européenne en soutenant l’aide publique au développement (objectif 0,7 points de RNB).

Souveraineté

23. Renforcer à hauteur de 10 milliards d’euros en trois ans l’investissement des collectivités territoriales dans la transition écologique, la protection de l’eau, et la protection de la biodiversité.

24. Mettre fin à l’accaparement des terres et l’artificialisation des sols.

25. Soutenir massivement le développement de projets alimentaires territoriaux, pour une agriculture locale, de qualité et en circuit court, incluant la permaculture en milieu urbain

26. Assurer une participation citoyenne effective, en multipliant les expérimentations autour du tirage au sort et les initiatives de budget participatif, tant au niveau local qu’au niveau national

27. Empêcher que les intérêts privés ne mettent en péril l’intérêt général: renforcer la régulation des lobbies ; mettre en place une véritable éducation aux fausses informations

28. Mettre en place un véritable « Green Deal » européen financé par un budget européen plus solidaire (abondé par une taxe sur les transactions financières, un mécanisme de compensation carbone aux frontières de l’Europe et une taxe sur les géants du numérique) au service des territoires.

29. Mettre en place un “Buy European Act” et un devoir vigilance pour assurer l’autonomie stratégique de l’Europe en matière économique et industrielle et le respect des droits sociaux et environnementaux en Europe et ailleurs sur la planète

30. Permettre la création de véritable ressources propres au niveau européen en levant la règle de décision à l’unanimité

14/05/2020 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter