www.media-web.fr

14 conseillers régionaux soutiennent Martine Aubry

Sur les 93 conseillers régionaux des Pays de la Loire, 14 viennent d’annoncer leur soutien à Martine Aubry pour les primaires citoyennes qui vont avoir lieu en octobre prochain.

Jacques Auxiette (Président de Région et membre de l’équipe de campagne de Martine Aubry), Olivier Biencourt, Jocelyn Bureau, Sylvie Eslan (Vice-présidente), Alain Gralepois (Vice-président), Nicole Guérin, Gildas Guguen, Chloé Le Bail (Vice-présidente), Carine Ménage, Monique Rabin (Vice-présidente), Sophie Saramito, Ina Sy, Eric Thouzeau et Yannick Vaugrenard (Rapporteur général du budget) se sont déjà positionnés en faveur de la première secrétaire du PS. « A la tête de collectivités comme à celle de Ministères, Martine Aubry a prouvé qu’elle sait mener à bien des réformes d’envergure et mettre en place des politiques proches des Français. Elle a montré sa volonté de redresser la France », commence Alain Gralepois. Sa légitimité, en tant que première secrétaire du PS, est aussi un fort atout pour Martine Aubry.
D’accord ou pas sur le futur candidat ce qui apparaît comme une évidence, c’est le contexte économique national et international nécessite de grands changements au niveau politique, social… « La politique du gouvernement actuel a contribué à nous envoyer dans le mur », ajoute Alain Gralepois. Depuis un an, le PS travaille sur un projet et tous les candidats s’y sont beaucoup investis en participant à des conventions sur de grands sujets de politique économique, sociale, européenne… Ensemble tous ont réfléchi et travaillé à un projet pour la France. Et ça passe par « redonner du sens à la République. Les Français n’ont plus confiance dans le gouvernement. Nous devons nous fixer des priorités et faire des propositions concrètes », précise Alain Gralepois.
Les 14 conseillers régionaux soutiennent Martine Aubry et croient en elle pour réduire la dette, relancer la croissance, créer de l'emploi et protéger les Français. Mais aussi construire un autre modèle économique, social et durable pour sortir la France de l’ornière dans laquelle la droite l’a conduite depuis 2002. Cependant, quelle que soit l’issue des primaires, « le PS sera uni derrière le candidat qui sera retenu. Et c’est avec plaisir et enthousiasme que je ferais la campagne présidentielle avec le candidat du PS », conclut Alain Gralepois.
 

Auteur : AP | 24/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « La réforme des retraites pour les nuls »
Article suivant : « 1 200 spectateurs ont assisté à la rencontre HBC Nantes/OC Cesson »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter